Le PLR veut des garanties pour le Jura bernois

La Constitution du canton de Berne définit le Jura bernois territorialement, culturellement et politiquement : il est composé des anciens districts de Moutier, Courtelary et La Neuveville, parle le français et dispose d’un statut particulier lui permettant de préserver et de développer son identité jurassienne dans le canton de Berne.

Le PLR s’est toujours engagé pour le maintien et le développement du Jura bernois ainsi défini dans le canton de Berne. Il continuera à le faire.

Le PLR-JB est cependant très préoccupé par les risques de démantèlement que la déclaration gouvernementale du 20 février 2012 fait peser sur le Jura bernois, sur le plan territorial comme en ce qui concerne la présence des services administratifs et judiciaires cantonaux dans notre région.

A l’heure actuelle, plusieurs sections de l’administration cantonales sont localisées dans le Jura bernois. La présence de ces services dans notre région est essentielle pour garantir les prestations officielles cantonales en langue française, pour concrétiser la présence de l’Etat dans le Jura bernois, pour assurer une distribution équilibrée des emplois cantonaux (y compris les places d’apprentissage), pour faire bénéficier nos concitoyens/ennes des avantages de la proximité.

Ces services se trouvent actuellement à :

  • Moutier (Hôpital du Jura bernois, Tribunal du Jura bernois, Procureur du Jura bernois, Procureur des Mineurs du Jura bernois, Office des Poursuites et Faillites, Police cantonale, Prisons, Intendance cantonale des impôts, ceff artisanat, …)
  •  Tavannes (Office des ponts et chaussées, Office de la circulation routière, Division forestière, Office d’orientation professionnelle et pédagogique,…)
  • Courtelary (Préfecture, Registre foncier, APEA, …)
  • Tramelan (CIP, Offices des Bourses, COFRA, Inspectorat scolaire, Office de l’enseignement primaire et secondaire I, Office de la recherche pédagogique, Office de la Culture, Service de la Conservation des monuments historiques,…)
  • St-Imier (Hôpital du Jura bernois, ceff industrie, ceff santé social,…)

Le PLR-JB demande au Conseil-exécutif (par une interpellation urgente du député PLR Roland Matti) une déclaration politique claire assurant le maintien dans le Jura bernois de la substance administrative qui s’y trouve aujourd’hui même si le Jura bernois devait, le cas échéant, être amputé d’une commune et d’une partie de sa population à l’issue des votations du 24 novembre 2013 et subséquentes. Cette déclaration doit éliminer toutes les discussions spéculatives sur un transfert éventuel des services administratifs et judiciaires cantonaux jurassiens bernois dans la ville de Bienne ou ailleurs dans le canton.

Cette déclaration du Conseil-exécutif est primordiale pour assurer un avenir serein au Jura bernois et à sa population dans le canton de Berne. Il serait opportun et hautement souhaitable que le CJB en dispose lors de sa séance de juin 2013 au cours de laquelle il se penchera sur le Message du Conseil-exécutif concernant la votation du 24 novembre 2013.

Le PLR-JB rappel une fois de plus que dans cette affaire, la majorité des citoyens et citoyennes du Jura n’ont jamais demandé, ni mis le gouvernement sous pression afin d’être de nouveau consulté sur la question Jurassienne !

Parti libéral-radical du Jura bernois

Partager
Link