Les moyens d’une politique de gauche

Le Parti socialiste autonome du Jura-Sud a tenu, vendredi 5 avril dernier, une assemblée générale extraordinaire consacrée essentiellement à la question institutionnelle. Ce fut l’occasion pour le PSA de définir son engagement aux côtés des forces politiques de progrès qui appelleront la population à accepter le débat démocratique et constructif en votant OUI le 24 novembre 2013. Au cours des échanges fructueux ayant animé cette assemblée, une question importante a été posée : « Quel est l’intérêt, pour un citoyen peu politisé mais de sensibilité de gauche, d’accepter l’idée d’un nouveau canton ? ». Outre les arguments liés au poids politique des trois districts francophones, qui décuplerait, la défense efficace et concrète des valeurs de gauche a été soulignée. Avec un parlement bernois caractérisé par une majorité bourgeoise écrasante et durable, la mise en oeuvre d’une politique de gauche est tout simplement impossible. Dans une telle configuration politique, les intérêts particuliers priment le bien public, les secteurs de la formation, de la santé et du social sont constamment mis sous pression pour amaigrir l’état dans l’objectif unique de diminuer la charge fiscale des plus riches. Dernier exemple en date : la loi sur les soins hospitaliers qui sert avant tout les hôpitaux privés de la capitale au détriment des hôpitaux publics. Les actionnaires de ces établissements s’enrichiront sur le dos des assurés qui verront leurs primes exploser.

Dans une constituante interjurassienne (paritaire et présidée par un sudiste), le PSA, le PSJB, la Gauche, le Parti socialiste jurassien, Combat socialiste-POP et les Verts auraient une force telle qu’ils seraient à même de donner une orientation sociale, solidaire et progressiste à un nouvel état moderne. Cette réalité doit être comprise de l’électeur de gauche qui ne suivra pas les prétendus socialistes préférant une Berne de droite à un Jura de gauche.

Ceux-là ne fêteront pas avec nous le 1er mai interjurassien qui, pour la treizième année consécutive, est organisé par les forces syndicales et de gauche transjuranes. Rendez-vous donc à Delémont pour la fête du travail et des travailleurs.

Parti socialiste autonome du Jura-Sud 

Partager
Link