Saisir l’occasion qui est donnée

Le 24 novembre prochain, les populations du Jura bernois et du canton du Jura voteront formellement sur l’opportunité d’engager un processus pouvant mener à la création d’un nouveau canton. Ce scrutin fait partie du mécanisme démocratique complexe qui a été activé il y a plusieurs années déjà, sous l’égide de la Confédération.

Un double OUI des régions concernées permettrait, par le biais d’une Constituante paritaire à élire, de réfléchir à la refonte des Etats actuels en une entité performante, plus attractive, et de définir les structures d’un canton moderne qui offrirait à la population des perspectives meilleures.  En effet, le canton du Jura a besoin de redéfinir ses structures et le Jura bernois doit s’affranchir d’un contexte institutionnel trop complexe.

Le Jura bernois a une occasion unique de participer à l’élaboration d’une véritable alternative à son statut de minorité au sein du canton de Berne. Et si le projet présenté par la Constituante ne devait pas convenir, chacun pourrait le refuser lors de l’étape suivante du processus qui n’est pas irréversible. Ce n’est en effet que plus tard que les citoyens du Jura et du Jura bernois voteront sur la création ou non de ce nouveau canton.

Il est vital, pour le développement de notre région, que nous mettions nos vieilles querelles de côté et que nous prenions notre avenir en main pour exister en tant que région romande à part entière.

Nous avons chez nous de nombreuses compétences à réunir au sein d’une assemblée constituante. Osons donc examiner la pertinence d’un tel projet, en dépassant les clichés !

Je voterai OUI en novembre, persuadé qu’il y a une chance à saisir et quelque chose à construire ensemble.

Patrick Gsteiger, député, Eschert

Partager
Link