Grand Jura : nous l’avions bien dit !

Depuis maintenant des années, l’UDC Jura bernois dénonce les manoeuvres annexionnistes des milieux jurassiens hostiles à l’appartenance cantonale du Jura bernois. Nous avons soutenu l’idée que la population de la région ne voulait pas d’un changement et qu’un vote était donc superflu et même dangereux.

Le récent sondage publié par le groupe Gassmann donne entièrement raison à cette ligne politique. Les fronts n’ont pas changé, avec un rapport de 2 contre 1 pour les forces favorables au canton de Berne. Le Jura bernois ne veut toujours pas de la marchandise frelatée que nous offrent les autonomistes, même si l’emballage a changé depuis 1974.

Dans ce contexte, l’attitude du Gouvernement jurassien est inquiétante. Les ministres ont déclaré en choeur suite au sondage qu’il fallait « se retrousser les manches » pour « débattre » et « convaincre ». Les ministres jurassiens s’adressent donc directement à la population du Jura bernois et mettent ainsi une fois de plus en lumière leur propension à l’ingérence dans les affaires d’un canton voisin !

Au contraire, le Conseil-exécutif bernois ne se permet pas de déclarer qu’il chercherait à convaincre les ayants droit du canton de Jura de voter non le 24 novembre. Dans le respect de la souveraineté du canton voisin, les Conseillers d’Etat bernois prennent de la hauteur et font preuve de clairvoyance. De plus, la présence in corpore du Conseil-exécutif le 16 juin à Tramelan constitue un geste politique fort qu’il convient de saluer à sa juste valeur. Visiblement, notre gouvernement a saisi la portée de l’enjeu de la votation et l’UDC Jura bernois ne peut que s’en réjouir.

UDC Jura bernois

Partager
Link