Rencontre du MUJ avec les Gouvernements jurassiens et bernois

Le Mouvement universitaire jurassien a été reçu par le Gouvernement jurassien le 25 novembre et par le Gouvernement bernois aujourd’hui.

Lors de notre rencontre avec le Gouvernement jurassien, nous avons abordé le rapport «Construire ensemble un nouveau canton», rapport soulevant les points positifs de l’entrée en souveraineté de la République et Canton du Jura. Nous avons relevé le fait que le rapport ne présentait que peu de points négatifs. Le Gouvernement nous a répondu que le but du rapport était d’établir un bilan sur les avantages que les districts formant l’actuel canton du Jura ont tirés de l’entrée en souveraineté par rapport à la région restée dans le giron bernois, et que certains points pouvaient encore être améliorés via par exemple une nouvelle constitution. Nous leur avons ensuite demandé quelle serait leur interprétation à un «non» au 24 novembre, et ils nous ont répondu que cela signifierait pour eux que la Question Jurassienne serait réglée.

L’un des points principaux abordés lors de la rencontre avec la Délégation aux Affaires Jurassiennes (DAJ) du canton de Berne fut le thème du bilinguisme. La délégation a reconnu que le bilinguisme du canton de Berne se résume par deux régions monolingues avec une ville bilingue: Bienne. Nous leur avons également demandé s’ils comptaient améliorer l’offre bilingue, notamment dans la formation. Leur réponse fut que l’état actuel n’est de loin pas optimal, que de nombreuses améliorations peuvent être faites et que certains projets sont en cours, sans toutefois nous donner plus de détails. Concernant l’université de Berne, qui ne propose aucun cursus en français (hormis l’étude du français), il n’existe à l’heure actuelle aucun projet pour développer une offre francophone. Le gouvernement nous a également donné quelques précisions concernant le processus lors des votations, notamment le fait que le vote du 24 novembre sera un vote «consultatif» et qu’il sera possible de se retirer et d’ainsi rester au sein du canton de Berne (pour les communes du Jura bernois) jusqu’à l’acceptation de la constitution. Le statu quo plus sera dévoilé cet été, et devrait donner plus de pouvoir décisionnel au Jura bernois. Cette augmentation de pouvoir risque toutefois d’être contrastée par les probables coupes budgétaires, qui toucheront d’une manière égale toutes les régions bernoises, et qui n’épargneront donc pas le Jura bernois. 

A noter que les deux rencontres se sont passées dans une atmosphère conviviale et que les gouvernements nous ont donné des réponses claires et franches.

Le Mouvement Universitaire Jurassien

Partager
Link