Que la fête soit belle

Pour faire plaisir à certains, je n’écris plus qu’entre 3h et 5h. Du matin. Le temps de bosser au bar et l’ivresse de voir les séparatistes se consumer au fil des nuits…

Et puis  si ma prose dérange c’est qu’elle est lue et mes écrits sont moins malsains que 50 ans de guéguerre annexionniste. Le verbe peut faire mal et les bombes, coups de feu, incendies et j’en passe des extrémistes autonomistes, eux, peuvent réellement tuer !

Laissez-moi donc rire de propos déplacés.

La propagande de mon mouvement, la caravane du jura Bernois, n’a jamais été vulgaire ou agressive a l’inverse de celle du bélier.

Si je suis traduit, sans rien demander, en 5 langues pour une part de mes écrits c’est que ma prose plait parfois…

Je continuerai donc d’écrire sur l’inutilité, les pertes de temps et d’argent provoquées par une poignée d’abrutits qui croient encore à un grand jura.

NON le vers n’est pas entré dans le fruit. Non les tactiques versatiles des annexionnistes ne nous impressionnent pas ! NON je ne cesserai pas de le répéter !

J’ai un cœur et une Patrie : C’est Berne.

PS. Quant à ma crédibilité, et sans ambitions politiques futures, c’est aux citoyens de juger.

Guillaume-Albert Houriet 

Partager
Link