Unis pour être plus forts demain

Le Syndicat des enseignants jurassiens (SEJ) travaille activement, depuis plus de 15 ans, avec le Syndicat des enseignants du Jura bernois (SEJB) au sein de l’Intersyndicale BEJUNE. Cette association faîtière a pour objectif d’améliorer les conditions cadre permettant un développement harmonieux et harmonisé de la formation dans l’espace BEJUNE.

Aujourd’hui, à la veille d’un vote historique, le SEJ espère voir la création d’une Constituante sur laquelle il pourra, avec ses différents partenaires, le SEJB en particulier, peser pour qu’une autre vision de l’école et de ses acteurs se dessine dans notre région.

D’un point de vue structurel d’abord, une Constituante sera une formidable opportunité pour développer un concept d’école obligatoire privilégiant au maximum les enseignements communs, sans sélection, ou alors la plus tardive possible et réversible en tout temps. Nous pourrons défendre dans ce cadre une vision d’une école formatrice certes, mais aussi une école éducative dans le sens de l’accès à la culture pour tous, avec pour objectif de corriger au mieux possible les inégalités sociales.

D’un point de vue statutaire ensuite, l’Intersyndicale revendique depuis toujours une harmonisation des statuts des enseignants francophones de l’espace BEJUNE. La formation unique pour les enseignants des trois cantons dans la HEP-BEJUNE, et l’application du Plan d’études romand (PER), sont des justifications fondamentales pour que les enseignants bénéficient du même statut. Jusqu’à présent, cette revendication de l’Intersyndicale BEJUNE s’est heurtée aux difficultés objectives d’application dans le canton de Berne. En effet, les critères d’harmonisation n’existent pas pour les enseignants germanophones. Ils ont une HEP spécifique, qui assure des formations propres, et ils ne possèdent pas encore de plan d’études équivalent au PER.

Le SEJ est venu manifester sa solidarité le 16 mars à Berne avec la fonction publique bernoise en générale, les enseignants en particulier. Les votes du Grand Conseil en septembre n’ont fait que confirmer les détériorations de statuts annoncées. Les enseignants jurassiens regrettent ce mépris politique, mais ne peuvent rien aujourd’hui pour leurs collègues du Jura bernois Une frontière empêche toute action.

C’est pour renforcer le mouvement syndical dans un canton réinventé que le SEJ invite ses membres, et appelle ses collègues du Jura bernois à voter OUI le 24 novembre.

Syndicat des enseignants jurassiens

Partager
Link