Un OUI pour aller de l’avant !

Le statut de canton donne à celui-ci les moyens de gérer lui-même ses propres affaires.  Il a de larges compétences de décision. S’agissant du Jura, la souveraineté cantonale lui  permet de se faire entendre sous la Coupole fédérale, et par conséquent de tirer largement parti du fédéralisme helvétique. C’est un aspect déterminant de son statut.

Mais il faut être à Berne pour y exercer une veille attentive et  y faire entendre la voix de son canton. Le Jura y est représenté actuellement par deux conseillers  nationaux et par deux conseillers aux Etats. Il disposera même en 2015 de la présidence de la Chambre Haute.

Ces élus font du bon travail, c’est certain. Et on peut en dire autant des représentants du canton du Jura au sein de divers groupes de travail fédéraux et intercantonaux. Récemment, Madame la Conseillère d’Etat fribourgeoise Isabelle Chassot a publiquement déclaré à Delémont : « Vos ministres font du bien au fédéralisme et à notre pays. » Nous gardons à l’esprit ces fortes paroles, qui en disent long sur le respect et l’estime dont jouit le Canton du Jura en Suisse.

Qu’en est-il du Jura bernois ? Il est privé de tout porte-parole direct dans les autorités politiques fédérales, alors que le canton du Jura, avec ses élus et ses représentants, siège dans 15 commissions et délégations fédérales ! Pourquoi ne partagerait-on pas cet énorme avantage ? Et bien, c’est ce qui sera possible si le OUI l’emporte le 24 novembre.

Jurassiens bernois, les intérêts de nos vallées ne sont plus correctement défendus. Vos politiciens sont aux abonnés absents ! Comment pourrait-il en aller autrement ? Dès lors, vous toutes et tous, chers compatriotes, vous les jeunes, votez OUI pour un avenir meilleur, pour un positionnement fédéral qui mette le Jura bernois sur un pied d’égalité avec l’actuel canton du Jura, pour qu’ensemble, plus forts unis que divisés, nous puissions aller de l’avant et relever les défis de demain !

Blaise Crevoisier, Berne

Partager
Link