Manipulation et chantage !

Nous pouvons lire dans la presse que des groupes de citoyens s’activent pour le oui le 24 novembre prochain dans  les communes voisines de Moutier.

Le maire, Maxime Zuber, dit : «  ne pas être à l’origine des démarches ainsi entreprises dans les communes de la couronne prévôtoise, ou du moins pas tout seul ».

Plus loin et pour conclure, M.Zuber recourt à la menace en disant que : «  les communes qui auront voté non le 24 novembre seront en effet mal placées pour, dès le lendemain, exiger de Moutier une solidarité dont elles ont refusé de faire preuve auparavant ».

Le parti Libéral Racial (PLR) section Moutier tient à rappeler à ces communes les faits suivants :

  • Dans un premier temps, Moutier sort du processus en vue des fusions de communes puis, élection à la mairie oblige, le maire dit vouloir reprendre le processus en cours. L’année suivante la partie autonomiste du conseil de ville refuse l’entrée en matière du même processus invoquant le vote sur l’appartenance institutionnelle  de la région
  • la ville de Moutier n’a pas vraiment  fait preuve de solidarité lorsqu’elle est sortie du processus en vue de la fusion des communes concernées
  • une initiative lancée par un groupe de Prévôtois demandait de reprendre les discussions. Résultat, la commune donne une information  invoquant comme motif au rejet de l’initiative : le processus de la fusion est gelé en vue du vote du 24 novembre ! En d’autres termes, Moutier n’a pas besoins des communes voisines !

Le  PLR section Moutier dénonce ici une manipulation de la part des autonomistes dans le but de déstabiliser les communes voisines de Moutier  et  invite ces dernières à  ne pas entrer dans le jeu de ceux qui, hier, les rejetaient avec les motifs inverses de ceux qu’ils invoquent aujourd’hui.

PLR – les libéraux radicaux

Partager
Link