Décès du réalisateur polonais Andrzej Zulawski

Décès du réalisateur polonais Andrzej Zulawski

Photo: Keystone

Le cinéaste polonais Andrzej Zulawski est mort des suites d'un cancer à l'âge de 75 ans, a-t-on appris mercredi auprès de l'Association des cinéastes polonais. Ce réalisateur parfois controversé avait été récompensé l'été passé au Festival de Locarno.

Réalisateur, metteur en scène de théâtre, acteur et écrivain, Zulawski a tourné plusieurs films en France. Il avait eu trois enfants, dont un fils avec l'actrice française Sophie Marceau dont il s'était séparé en 2001.

Né le 22 novembre 1940 à Lvov, ville polonaise à l'époque, ukrainienne actuellement (Lviv), il a cinq ans lorsque ses parents partent pour Paris. Andrzej Zulawski étudiera à La Sorbonne.

Le cinéaste laisse une douzaine de longs métrages, dont 'L'important c'est d'aimer' sorti en 1975, lequel réunit Romy Schneider et Jacques Dutronc. Six ans plus tard, Isabelle Adjani obtient le prix d'interprétation à Cannes pour son rôle dans 'Possession'.

En 1981, le cinéaste rencontre l'actrice Sophie Marceau à Cannes. Ils vont vivre ensemble durant dix-sept ans. Le couple a eu un fils, né en 1995.

L'actrice va tourner dans quatre de ses films: 'L'Amour braque' (1985), 'Mes nuits sont plus belles que vos jours' (1989), 'La Note bleue (1991) et 'La Fidélité' en 2000.

Primé à Locarno

Le cinéaste avait été récompensé l'an dernier au Festival de Locarno. Il avait reçu le Léopard de la meilleure réalisation pour 'Cosmos', avec Sabine Azéma et Jean-François Balmer en têtes d'affiche.

Andrzej Zulawski était aussi écrivain. Il a signé une quinzaine d'ouvrages, dont 'Il était un verger', 'L'Infidélité' et 'Ostanie Słowo' (Un dernier mot).

Réalisateur 'très radical'

'C'est une grande perte pour le cinéma polonais et mondial', a déclaré Janusz Wroblewski, critique de cinéma. 'Nombre de ses films entreront dans l'histoire notamment 'La Troisième partie de la nuit' (1971) et le 'Le Diable' (1972)', a-t-il estimé.

'Zulawski a été un réalisateur très radical et novateur pour son époque', a-t-il poursuivi. 'Il a su élaborer son propre langage, très personnel et original.'

'Parfois controversé'

Et d'ajouter: 'Il était provocateur en brisant de nombreux mythes polonais. Et il a introduit l'érotisme dans ses films. (...) Ses films sont aujourd'hui des classiques du cinéma mais, à l'époque, c'étaient des oeuvres d'avant-garde', selon Wroblewski.

Zulawski était 'un artiste très original, parfois controversé mais toujours fidèle à lui-même', a déclaré mercredi à la télévision privée Polsat le président de l'Association des cinéastes polonais, Jacek Bromski.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.