La HEAD disposera d'un véritable campus urbain d'ici 2019

La HEAD disposera d'un véritable campus urbain d'ici 2019

Photo: Keystone

La Haute école d'art et de design-Genève (HEAD) disposera d'un campus urbain d'ici à 2019. Actuellement dispersée sur sept sites, elle va regrouper ses activités dans le quartier des Charmilles, dans trois bâtiments industriels.

Dix ans après sa création, la HEAD va occuper les anciens bâtiments, administratif et industriel, des usines TAVARO qui fabriquaient les machines à coudre Elna, ont annoncé mardi devant les médias François Abbé-Decarroux, directeur général de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale Genève, et Jean-Pierre Greff, directeur de la HEAD-Genève. Elle investira aussi l'immeuble voisin de l'ex-usine Hispano-Suiza.

'La Fondation Hans Wilsdorf acquiert les trois bâtiments. Elle les cède simultanément avec un droit de superficie, sans contrepartie, pour une durée de 40 ans renouvelable', a précisé M. Abbé-Decarroux. La HEAD ne paiera pas de loyer. En revanche, la Confédération, l'Etat de Genève et la HES devront financer l'équipement de l'ex-usine Hispano-Suiza, estimé à 6,5 millions de francs.

23 m2 pour chaque étudiant

Le bâtiment historique de l'Ecole des arts industriels, à côté de la gare Cornavin, sera conservé. La HEAD disposera ainsi de 16'235 m2 de surfaces utiles, contre 13'437 m2 actuellement. Le gain de 2'798 m2 permettra aux quelque 700 étudiants de disposer de 23 m2 chacun. 'La HEAD peut voir son avenir avec une certaine sérénité', s'est réjoui M. Abbé-Decarroux.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.