La direction d'une école vaudoise part après un audit sévère

La direction d'une école vaudoise part après un audit sévère

Photo: Keystone

Le gouvernement vaudois fait le ménage à l'Ecole romande d'arts et communication (Eracom) après un audit très défavorable. La direction actuelle s'en va et sera remplacée dès lundi par une équipe ad intérim. L'enseignement est recentré sur les arts appliqués.

Après de nombreuses plaintes des syndicats sur les conditions de travail et la gouvernance de l'Eracom à Lausanne, un audit a été demandé en avril à l'ancien juge cantonal François Meylan. Le résultat est très sévère: des dysfonctionements affectent l'école depuis 2012, année de l'entrée en fonction du directeur Pierre Fantys, indique jeudi soir le Conseil d'Etat.

Mauvaises conditions de départ

Si l'ensemble de la direction (directeur, vice-directeur et cinq doyens) est critiqué, Pierre Fantys est particulièrement sur la sellette. Avec des circonstances atténuantes. Quand il prend la direction de l'établissement en 2012, l'Eracom est dans une situation 'difficile': mauvaise gestion, formation inadéquate, tensions diverses et mutations nombreuses, écrit l'ancien juge dans sa synthèse.

Pierre Fantys cherchera à améliorer la situation, mais avec des méthodes 'rugueuses, brusques et fortement directives' qui tranchaient avec les pratiques antérieures. Tant et si bien qu''un mécontentement général s'est progressivement installé à l'Eracom', selon François Meylan. Pierre Fantys 'n'est pas un gestionnaire; il le sait, il l'a dit'. Malgré deux attributions de coach, il n'y a pas eu d'amélioration.

Claque pour le Conseil d'Etat

A la décharge du directeur, l'ancien juge souligne que l'autorité de nomination 'porte aussi une part de responsabilité'. Pierre Fantys a été désigné directeur de l'Eracom sans être porteur des titres exigés puisqu'il n'est titulaire que d'un CFC de photographe.

En décembre 2011, lors de sa nomination, le Conseil d'Etat vaudois écrivait pourtant que Pierre Fantys était 'particulièrement bien préparé pour assumer la direction de l'Eracom'.

Pas d'impact sur les élèves

Sur la base de cet audit, le directeur et le directeur adjoint, Pierre Fantys et Alessandro Anzani, quittent leur poste au 1er septembre, soit lundi prochain, note le Conseil d'Etat. Tous ces problèmes et les changements qu'ils impliquent n'ont eu 'aucun impact' sur les élèves, assure à l'ats Séverin Bez, directeur général de l'enseignement postobligatoire.

'C'est un audit à charge. Personne n'est toutefois licencié, nous discutons avec les intéressés de la suite à trouver', ajoute le fonctionnaire.

Nouvelle direction ad intérim

Lundi, une direction ad intérim prendra effet. Elle sera assurée par Serge Overney, actuel directeur de l'EPSIC, et Antoine Oberholzer, doyen de l'Ecole commerciale d'Aigle (EPCA). Des objectifs seront dorénavant fixés au personnel technique et administratif. Ils seront analysés régulièrement.

Les filières de l'Eracom sont également réorganisées, en particulier pour les logisticiens et les maturités professionnelles techniques. Les mesures prises devraient permettre d'assurer un enseignement de qualité et de faire baisser les tensions dans l'établissement, affirme le gouvernement vaudois.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.