Le Festival Belluard à Fribourg revisite les traditions vivantes

Le Festival Belluard à Fribourg revisite les traditions vivantes

Photo: Keystone

Le Festival Belluard, à Fribourg, explore cette année les traditions vivantes de Suisse et du monde entier. Avec des vaches musiciennes, du gruyère turc et des hommes nus qui chantent et dansent, le programme 2016 allie folklore, modernité, humour et sensibilité.

La manifestation se déroulera du 23 juin au 2 juillet. Son thème est lié au projet 'Traditions vivantes en images' mis en place par le canton de Fribourg. Une tradition vivante est une pratique artistique ou sociale transmise depuis au moins deux générations, et qui développe un sentiment d'identité partagée.

Ce patrimoine immatériel peut parfois donner une impression passéiste. Mais en réalité, ces traditions 'sont en constante évolution', et forment 'un pont entre les générations', a souligné mercredi devant la presse la directrice du festival Anja Dirks.

Vaches, fromage, Gottéron

Parmi les symboles rattachés aux traditions helvétiques: le fromage. Entre documentaire et fiction, une installation et une vidéo raconteront comment et pourquoi une sorte de 'gruyère' est fabriqué dans l'Est de la Turquie - qui plus est, avec des trous. Des migrants suisses y ont amené la recette il y a plus de cent ans.

Les cloches des vaches sont aussi de la partie grâce à Alain Bellet, qui transforme en orchestre un troupeau de bovins. Un système électronique contrôle les cloches à distance, composant des mélodies qui sont aussi influencées par les mouvements spontanés des bêtes.

Sons, musique et danse sont très présents dans cette 33e édition. Dans l'opéra décalé 'Sholololo!', les chants primitifs passionnés des fans du club de hockey Fribourg-Gottéron sont l'unique moyen de communication des protagonistes d'un drame amoureux.

Des ambianceurs

Au Belluard, il y aura aussi des hommes nus qui chantent et dansent. Le chorégraphe autrichien Simon Mayer offre un voyage dans les racines archaïques et physiques de la culture populaire, tout en revisitant le rôle habituellement donné à l'homme dans le folklore.

Il y aura également des hommes très bien vêtus: la Société des ambianceurs et des personnes élégantes (SAPE). Ces 'sapeurs' congolais sont des dandys-designers, qui considèrent l'élégance comme un art véritable et créent des tenues très étudiées. La 'sapologie' et ses codes sont aussi un moyen d'exprimer la dignité.

Le groupe néerlandais Kassys propose une pièce de théâtre drôle et absurde: dans une ambiance brico-jardin, des hommes discutent en empruntant leurs dialogues aux paroles des tubes de musique pop. Quant aux sept femmes de Dakh Daughters, elles mêlent cabaret punk et musique traditionnelle ukrainienne.

Binkbeats, un Néerlandais, produit des musiques actuelles en faisant émerger des sons de sa brocante d'objets hétéroclites, tels que harpe chinoise ou vieille machine à écrire. Les Danois de Den Sorte Skole combinent des sons collectés sur des vinyles du monde entier, des cornes d'Iran aux synthétiseurs analogiques d'Ex-Yougoslavie.

Participatif

Les Canadiens de PME-Art font une déclaration d'amour aux vinyles. Extraits de musique, histoires personnelles et anecdotes historiques jailliront de leurs collections de disques, qu'ils viennent faire partager, entre identité individuelle et sentiment de communauté.

Le festival met l'accent sur son caractère participatif. Les Fribourgeois qui se considèrent porteurs de traditions vivantes sont invités à faire vivre celles-ci dans un espace scénique sous forme de grande boîte en bois, où ils seront filmés.

L'affluence devrait être similaire à celle de l'an dernier, soit 7000 à 8000 personnes. Le budget a légèrement augmenté, passant de 835'000 à 890'000 francs.

Les organisateurs reconduisent l'opération 'tickets suspendus', qui permet aux festivaliers d'offrir des places à des personnes défavorisées. Les organisateurs espèrent franchir la barre des 100 billets offerts, après les 77 billets distribués en 2015.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.