McCartney offre sa rétrospective musicale au festival Desert Trip

McCartney offre sa rétrospective musicale au festival Desert Trip

Photo: Keystone

Le chanteur britannique Paul McCartney a offert samedi aux festivaliers de Desert Trip un voyage musical depuis la période pré-Beatles jusqu'à sa récente incursion dans le hip-hop. Il a été rejoint par Neil Young pour un duo sur la scène californienne.

Desert Trip se tient pendant deux week-ends en Californie. Après Bob Dylan et les Rolling Stones la veille, les 75'000 spectateurs du festival des légendes du rock ont vu monter sur scène samedi soir McCartney et Neil Young.

Les Stones avaient rendu hommage aux Beatles - leurs rivaux supposés au temps de leur splendeur - en interprétant 'Come together'. L'ex-Beatle leur a rendu la politesse avec 'I Wanna Be Your Man', une des premières chansons du groupe de Mick Jagger, mais écrite par McCartney et John Lennon.

Le chanteur de 74 ans est remonté dans son catalogue musical personnel jusqu'en 1958 avec 'In Spite of All the Danger' (1958), l'un des premiers morceaux du groupe The Quarrymen qui est devenu ensuite The Beatles. Il a rendu hommage à ses deux comparses disparus, Lennon et George Harrison, interprétant notamment la chanson composée par ce dernier 'Something'.

Et, pour le producteur George Martin décédé en mars, il a chanté le premier single des Beatles, 'Love Me Do'. 'C'est George qui nous a signés pour un contrat de disque, donc sans lui, il n'y aurait jamais eu d'enregistrements des Beatles', a déclaré le chanteur. 'Donc, nous l'aimons et nous le remercions'.

Bond dans le présent aussi dans son tour de chant avec 'FourFiveSeconds', sa collaboration de 2015 avec le rappeur Kanye West et la chanteuse de R&B Rihanna. L'ex-Beatle a été rejoint par Neil Young pour un duo qui a culminé avec 'Give Peace a Chance'.

Neil Young très 'bio'

Young avait ouvert la soirée avec une performance illustrant son militantisme environnemental: une banderole stipulant 'Water is Life' (l'eau est la vie). Un message d'autant plus pertinent que le festival se déroule en plein désert et que la Californie connaît depuis cinq ans sa pire sécheresse.

En guise de décor d'arrière-plan, se trouvait un sac géant de semences sur lequel était inscrit 'local' et 'bio'. Neil Young, très critique envers les OGM, était accompagné d'acteurs simulant la plantation de graines ou, vêtus de tenues de protection, le nettoyage de produits chimiques ou de déchets nucléaires.

Il a officié à la fois à l'orgue, à l'harmonica et au chant pour 'Mother Earth (Natural Anthem)'. Ou encore, avec son groupe Promise of the Real et partant dans ses solos de guitare caractéristiques, il a joué ses succès 'Down by the River' et 'Rockin' in the Free World'.

Au programme de Desert Trip figure une myriade de légendes du rock, dont également Roger Waters et The Who. A part Ron Wood des Rolling Stones qui a 69 ans, ils sont tous septuagénaires.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.