Ouverture de la soirée des Emmys

Photo: Keystone

'Game of Thrones' a été sacré meilleure série dramatique dimanche aux Emmy Awards. Son succès planétaire s'est confirmé saison après saison.

Avec ses intrigues spectaculaires, son monde fantastique et sa violence extrême, saga médiévo-fantastique était favorite pour entrer dans l'histoire du petit écran. Elle a notamment battu 'Downton Abbey', 'Homeland', 'House of Cards', 'Mr Robot' et 'The Americans'.

La Canadienne Tatiana Maslany a été sacrée meilleure actrice de série dramatique pour 'Orphan Black', dans lequel elle joue le premier rôle ainsi que ceux de tous les clones du personnage principal. Tatiana Maslany, 30 ans, a remporté son Emmy notamment au détriment de Claire Danes ('Homeland'), Keri Russell ('The Americans') et Robin Wright ('House of Cards').

Cinq fois

La satire politique 'Veep', qui raconte l'ascension politique de l'incompétente Selina Meyers - interprétée avec brio par Julia Louis-Dreyfus - a remporté dimanche l'Emmy de la meilleure comédie.

Plus tôt dans la soirée, l'actrice s'était fait une place au Panthéon des prix les plus prestigieux de la télévision américaine: elle a gagné pour la cinquième fois l'Emmy de la meilleure actrice comique grâce à son rôle dans 'Veep'. Elle en a désormais 6 au total.

Louis-Dreyfus a dédié son prix, la voix tremblante, à son père 'décédé vendredi et je suis si heureuse qu'il ait aimé 'Veep' car c'est son opinion qui comptait le plus'.

Election présidentielle

La soirée des Emmy Awards, les plus prestigieuses récompenses de la télévision américaine a été lancée par l'animateur Jimmy Kimmel. La cérémonie s'est ouverte par un sketch en voiture avec James Corden, l'animateur de l'émission musicale au fabuleux succès 'Carpool Karaoké'.

Toujours dans la séquence d'ouverture, Jimmy Kimmel est monté dans la limousine présidentielle conduite par... Jeb Bush, ex-candidat républicain à la présidentielle, qui a lancé 'si on mène une campagne positive, les électeurs finissent pas faire le bon choix' avant d'ajouter: 'c'était une blague Jimmy, maintenant descend de ma voiture'.

Autre allusion à l'année électorale en cours, l'animateur a déclaré: 'si ce n'était pour la télévision, est-ce que Donald Trump serait candidat à la présidentielle aujourd'hui? Probablement pas'. Faisant référence au passé d'animateur de l'émission 'The Apprentice' de Donald Trump, Kimmel a ajouté: 'nous n'avons plus besoin de regarder la téléréalité, nous la vivons'.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.