Paléo: une édition placée sous le signe de l'émotion

Paléo: une édition placée sous le signe de l'émotion

Photo: Keystone

Le Paléo Festival de Nyon a vécu une 40e édition 'pleine d'émotion, de plaisir et de bonheur'. Robbie Williams, Sting, Johnny Hallyday et tant d'autres ont fait vibrer les quelque 270'000 spectateurs de la plaine de l'Asse.

'Cette semaine a été marquée par des ondes très positives', a déclaré devant les médias son patron Daniel Rossellat, à l'heure d'un premier bilan. Emotion, affection, amitié, partage et respect en ont été les maîtres-mots.

Le festival qui s'est déroulé à guichet fermé proposait pas loin de 280 concerts et spectacles en sept soirs. Pour marquer cet anniversaire, le festival a débuté un jour plus tôt. Les 220'000 billets de Paléo se sont écoulés en 52 minutes, un record.

Plus gros cachet de l'histoire du paléo, Robbie Williams était l'événement de cette année: la soirée de lundi s'est vendue en 20 minutes. Entourée de choristes, la star britannique de 41 ans a ouvert les feux de la Grande scène, enchaînant les tubes et offrant un show grandiose. Cabotin, l'ex-Take That a même invité une Lausannoise à monter sur scène pour chanter avec lui 'Candy'.

Autre vedette anglaise très attendue: Sting. L'ex-leader de Police s'est montré 'gracieux, impérial, un artiste avec un grand A', s'est réjoui le programmateur du festival Jacques Monnier. Le chanteur s'est adressé en français à son public ravi, entonnant 'Message in the Bottle' ou 'Roxanne', pieds dans la boue.

Johnny, bien vivant

Tête d'affiche de la soirée de jeudi, Johnny Hallyday a également fait sensation. Il a fait son retour sur l'Asse après dix-neuf ans et son 'Bonsoir Genève' d'anthologie, montrant 'qu'il était loin d'être fini', a commenté Jacques Monnier. Il a offert un spectacle relativement sobre et 'sa voix était parfaite, plus rock et plus blues'.

De retour également: Véronique Sanson. 'Elle s'est rachetée par rapport à l'édition de 2000 et a fait un très beau concert, ajoutant même 20 minutes', a-t-il poursuivi. Elle a fourni 'une prestation très touchante et émouvante, je suis revenu sur mes premières impressions'. La chanteuse française avait laissé les spectateurs sur leur faim avec son piano-solo lors de son dernier passage.

Le garçon manqué Christine and The Queen, l'autre figure féminine très attendue, a quant à elle 'confirmé qu'elle était la sensation francophone 2015', selon le programmateur. La scène était presque trop étriquée pour elle, a-t-il ajouté.

Souvenir hippie

Avec Joan Baez, Patti Smith et Robert Plant, le Paléo Festival avait des airs de Woodstock samedi. Le public a pu assister à de magnifiques concerts d'une génération des années 1970, s'est félicité Jacques Monnier.

'C'était une des plus belles soirées de la semaine'. Il y avait une grande émotion et nostalgie: Joan Baez a ému son public aux larmes. 'Elle était en grande forme', créant la surprise en débarquant sur scène avec Patti Smith. Elle s'est également invitée au concert de l'ancien chanteur de Led Zeppelin Robert Plant.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.