Rallier un large public à la musique classique

Rallier un large public à la musique classique

Photo: Keystone

La 52e édition du Sion Festival mise sur un programme varié pour séduire un large public dès mardi. Les organisateurs ambitionnent de rallier un public plus jeune à la cause du classique et sortent un nouvel atout de leur manche.

Plusieurs concerts seront précédés d'une rencontre entre le public et les artistes, a expliqué mardi la présidente du festival Chantal Balet. Lors de ces interviews-concerts, le public pourra découvrir les musiciens à travers des anecdotes croustillantes de leur quotidien. Les organisateurs espèrent ainsi élargir le public et rendre la musique classique encore plus accessible.

La musique reste au centre du festival, mais elle n'est plus seule. Ainsi, le 26 août, un spectacle mêlera une oeuvre récente, Pierrot lunaire d'Arnold Schönberg, avec le théâtre traditionnel japonais Nô. Une exposition de masques et de kimonos japonais est proposée en marge de ce spectacle.

Le musicien israélien Avi Avital présentera au public l'instrument qui a fait sa renommée, la mandoline, peu répandue dans le répertoire classique. Il démontrera ensuite sa virtuosité au travers de partitions qu'il a retranscrites ou qui ont été écrites pour lui.

Balades musicales

L'approche du public se fera aussi avec une journée de musique en ville. Des balades musicales sont proposées par les élèves et les professeurs du conservatoire cantonal sur un modèle inédit. Les spectateurs devront se faire itinérants pour suivre l'intégralité du concert. Des numéros et prestations mobiles sont prévus pour inviter le public à se déplacer.

Sur la thématique des duos insolites, la musique se fera spectacle pour cette journée. Dans un registre assez traditionnel, les spectateurs pourront apprécier des duos danse et musique. Mais il y aura aussi des prestations plus insolites comme un duo jonglage et percussion, ou un duo violon et mât chinois.

Humour séducteur

L'humour est un autre atout pour séduire un nouveau public. Le duo formé du violoniste Aleksey Igudesman et du pianiste Hyung-Ki Joo revient pour la quatrième fois à Sion. Leur nouveau spectacle 'Play it again' devrait faire mouche. Les deux artistes débutent cette fois leur prestation par le bis final et les applaudissements du public, qui pourra même choisir les morceaux des bis.

L'ensemble baroque Red Priest manie aussi l'humour. Le quatuor n'hésite pas à assembler des fragments de plusieurs pièces, à introduire des bruitages et d'autres effets imprévus pour surprendre le public. Le groupe revient aux racines du baroque qui se voulait, à son époque, surprenant, inventif et innovant.

http://www.sion-festival.ch/

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.