Un légendaire avion des années 1940 doit rejoindre l'Oberland

Un légendaire avion des années 1940 doit rejoindre l'Oberland

Photo: Keystone

Un des deux avions qui a sauvé en 1946 l'équipage d'un appareil militaire américain abîmé dans l'Oberland bernois doit revivre l'aventure en 2016, à l'occasion du 70e anniversaire de l'événement. Ce sauvetage marque la naissance des vols de secours en montagne.

Le Dakota C-53 américain avait dévié de son itinéraire le 19 novembre 1946 en raison du brouillard. Il n'avait pu se poser sur le glacier du Gauli que grâce à la chance.

L'appareil n'avait été repéré que par hasard trois jours plus tard à 3350 mètres d'altitude. Des paquets de secours ont été largués à l'équipage, mais la plupart des colis ont atterri dans des crevasses.

Opération sans précédent

Des pilotes militaires suisses ont alors tenté une opération de sauvetage aérien sans précédent en haute montagne. Deux appareils Fieseler Storch Fi 156, pilotés par Victor Hug et Pista Hitz, ont pu se poser sur le glacier et emmener les douze occupants du Dakota vers Meiringen (BE), tous indemnes sauf un blessé au genou.

Le glacier du Gauli n'a libéré l'épave américaine que ces dernières années. L'un des deux appareils de sauvetage était accroché depuis plus de 50 ans au musée des transports de Lucerne. L'avion a désormais quitté les lieux pour être remis en état de voler, a annoncé le musée mardi. Sa restauration est assurée par des spécialistes en Allemagne et en Pologne.

L'association 'Amis du Fieseler Storch' veut relancer l'opération de secours en 2016 avec l'avion originel. L'événement, qui marque un jalon dans l'histoire de l'aviation et la naissance de la Rega, va ainsi marquer cet anniversaire.

Revirement diplomatique

Le secours des douze Américains, dont des officiers et leurs épouses qui devaient se rendre de Munich à Marseille, a aussi eu des répercussions sur la diplomatie. Alors que les relations entre la Suisse et les Etats-Unis avaient atteint le niveau zéro, l'opération a permis un revirement, rappelle le musée lucernois.

En raison de son train d'atterrissage haut sur pattes, l'avion Fi 156 du constructeur allemand Fieseler était surnommé 'Storch' (cigogne). Pour décoller, une piste de 50 mètres lui suffisait. Pour atterrir, il n'en fallait même que 20. L'appareil a été produit à Kassel (D) de 1939 à 1947. L'armée suisse en avait acquis cinq.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.