Une Suisse «innovante, durable et urbaine» à l'Expo de Milan

Une Suisse

Photo: Keystone

Pour l'Exposition universelle de Milan qui aura lieu du 1er mai au 31 octobre, Bâle, Zurich et Genève présenteront à tour de rôle une Suisse 'innovante, durable, culturelle et urbaine', ont annoncé mardi les représentants des trois villes. Chaque ville engage entre 1,3 et 1,5 million de francs pour l'événement.

Autant de moyens de montrer ces villes comme des destinations touristiques attractives, relève Guy Morin, le président du canton de Bâle-Ville. Des aspects essentiels pour diversifier l'image clichée de la Suisse, renchérit Nicolas Bideau, chef de la présence suisse.

La Confédération helvétique n'est pas seulement le pays du chocolat, des montres, des montages et du fromage, mais c'est aussi celui 'de la culture, de la recherche, un pays qui s'engage pour le développement durable', réagitl'ambassadeur.

Diversité et attractivité

Bâle ouvre les feux et inaugure l'espace des villes, sis dans les socles des quatre tours du Pavillon suisse, jusqu'au 12 juin. Son exposition 'Spirito di Basilea' (esprit de Bâle) présente le travail de Gustav von Bunge, pionnier de l'analyse des denrées alimentaires, l'influence du philosophe Friedrich Nietzsche, la chaise Panton du musée Vitra ou encore Syngenta qui montre les défis à relever pour produire plus en préservant les ressources naturelles.

Du 17 juin au 2 août, Zurich prendra le relais avec son installation 'Un Sorso di Zurigo – Energia per la Vita' (une gorgée de Zurich - énergie pour la vie). Celle-ci donnera un aperçu de la diversité et de l'attractivité de la capitale économique.

Présence de Syngenta dénoncée

Genève clôturera l'événement. Du 17 septembre au 31 octobre 2015, la cité de Calvin présentera un voyage esthétique et sensitif au coeur du cycle infini et essentiel de l’eau, conçu par l’artiste genevois Fabrice Gygi.

Bâle, Zurich et Genève s'allieront du 7 août au 12 septembre pour une installation commune sur le thème 'Urban food innovation'. Celle-ci doit notamment valoriser les innovations urbaines en matière de production alimentaire durable.

Par ailleurs, Multiwatch, large coalition d’organisations non gouvernementales (ONG), dénonce la présence de Syngenta à l'Exposition universelle. Syngenta, sponsor principal de Bâle obtient 'le monopole de la pensée', écrivent mardi des ONG dans un communiqué. L'entreprise agroalimentaire pourra présenter sa vision et sa stratégie en ce qui concerne l'alimentation mondiale sans être contrecarrée.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.