Arrestation de Karadzic : la fin d'une traque de 13 ans pour le TPI

Enfin ! Après 13 ans de cavale, Radovan Karadzic est sous les verrous. L'ancien chef politique des Serbes de Bosnie a été arrêté hier soir par les services secrets serbes. Il sera transféré prochainement au Tribunal de La Haye. Il est inculpé par le TPI de génocide, crime contre l'humanité et crime de guerre pour son rôle dans la guerre de Bosnie entre 1992 et 95. Bilan : 200 000 morts. Avec le général Ratko Mladic, il a été l'instigateur du génocide de Srebrenica. Près de 8000 hommes musulmans y ont été éliminés en juillet 1995. Il s'agit du pire massacre en Europe depuis la Seconde guerre mondiale.
 
L'arrestation de Radovan Karadzic a été une des priorités du Tribunal de la Haye. L'ancien conseiller politique de l’ex-procureur du TPI Carla Del Ponte, le Jurassien Jean-Daniel Ruch, a accueilli la nouvelle avec satisfaction. Selon lui, cette nouvelle résonne comme la preuve d’un changement politique en Serbie. Elle survient deux semaines seulement après la formation d’un nouveau gouvernement.
 
Radovan Karadzic a été arrêté à Belgrade, la capitale serbe où il avait été placé sous surveillance il y a plusieurs semaines. D'après le TPI, durant ses 13 ans de cavale, il aurait vécu entre l'est de la Bosnie et le Monténégro. Il aurait en particulier bénéficié d'un appui dans des monastères orthodoxes. /cg + ATS 
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.