Trois suspects identifiés après les agressions de Cologne

La police a identifié trois suspects liés aux agressions commises contre des femmes le soir du réveillon à Cologne, a annoncé mercredi le ministère de l'Intérieur de Rhénanie-du-Nord-Westphalie. Quelque 90 femmes au total ont porté plainte.

Ces femmes disent avoir été victimes de vols, menaces et agressions sexuelles menées par des centaines d'hommes pendant les fêtes du Nouvel An devant la cathédrale de Cologne.

Une des femmes dit avoir été violée pendant cette vague d'agressions sans précédent qui a vu près d'un millier d'hommes âgés d'environ 18 à 35 ans et répartis en petits groupes s'en prendre aux femmes présentes.

Arabes ou Nord-Africains

Selon la police, les agresseurs semblaient être 'd'origine arabe ou nord-africaine'. Une précision qui a suscité la polémique alors que le pays s'interroge sur les conséquences de la décision de la chancelière Angela Merkel d'ouvrir la porte aux réfugiés syriens.

Ralf Jäger, ministre de l'Intérieur du Land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie a dit lors d'une conférence de presse qu'aucune arrestation n'avait été faite. Sans donner davantage de précisions sur les avancées de l'enquête, il a dit s'attendre à ce que la police rende un 'rapport très détaillé' cette semaine.

Quelque 150 personnes se sont réunies mardi devant la cathédrale de Cologne pour protester contre les violences du Nouvel An, dont certaines portaient des pancartes interpellant le gouvernement.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.