Ban presse Israéliens et Palestiniens d'agir face à l'escalade

Ban presse Israéliens et Palestiniens d'agir face à l'escalade

Photo: Keystone

Le secrétaire général de l'ONU a brandi mardi à Jérusalem le spectre d'une crise généralisée pour presser dirigeants israéliens et palestiniens d'agir rapidement face à une 'dangereuse escalade' des violences. Celles-ci continuaient au moment même où il parlait.

Alors même que Ban Ki-moon arrivait pour une visite surprise de deux jours en Israël puis dans les Territoires palestiniens, l'armée et la police israéliennes rapportaient deux nouvelles attaques contre des Israéliens en Cisjordanie occupée depuis des dizaines d'années par l'Etat hébreu: l'un à l'arme blanche près d'Hébron, l'autre à la voiture bélier et au couteau au sud de Jérusalem.

Trois Israéliens ont été blessés. Les deux auteurs palestiniens ont été mis à mort. Deux autres Palestiniens ont été tués en soirée par des soldats après en avoir attaqué deux à l'arme blanche. Près de Hébron, un Israélien est mort dans des circonstances peu claires à la suite de jets de pierres sur sa voiture.

Dans la bande de Gaza, un Palestinien a lui été tué par des tirs israéliens dans des heurts le long du mur qui enferme le territoire dans une prison à ciel ouvert, ont rapporté les secours palestiniens.

Plus de 40 morts depuis le 1er octobre

Les affrontements désormais quotidiens ont à nouveau mis aux prises Palestiniens et soldats de l'armée d'occupation près de Ramallah et de Hébron ainsi qu'à Bethléem.

Les heurts, les agressions mutuelles entre Palestiniens et colons israéliens et une vague d'attentats ont déjà fait plus de 40 morts palestiniens ainsi qu'un mort arabe israélien d'une part, et huit morts israéliens de l'autre depuis le 1er octobre. Un Erythréen, pris par erreur pour un auteur d'attentat, a aussi été tué.

'Solution à deux Etats'

Dans un tel contexte, le secrétaire général de l'ONU a exprimé avec insistance 'l'alarme' de la communauté internationale devant une 'dangereuse escalade', lors d'une rencontre avec le président israélien Reuven Rivlin.

Il a affirmé l'urgence pour les dirigeants israéliens et palestiniens d'agir, réitérant l'attachement de l'ONU à une solution 'à deux Etats', israélien et palestinien, coexistant en paix.

M. Ban a rencontré en soirée le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu. Il aura une entrevue avec le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas mercredi à Ramallah et sera reçu par le roi Abdallah de Jordanie jeudi.

'Le président Abbas a rejoint l'EI (Etat islamique) et le Hamas en affirmant que les Israéliens menaçaient la mosquée Al Aqsa. Cela, M. le secrétaire, est un mensonge absolu', a déclaré M. Netanyahu au début de sa rencontre avec M. Ban.

Jeunesse exaspérée par l'occupation

La visite de ce dernier relève d'un effort diplomatique récent face aux violences qui secouent Jérusalem, Israël et les Territoires palestiniens et font craindre une nouvelle intifada.

La communauté internationale cherche à grand-peine les moyens de contenir la nouvelle explosion des tensions. Côté palestinien, c'est une jeunesse exaspérée par l'occupation et la colonisation, désabusée par ses propres dirigeants, encouragée par les réseaux sociaux et aiguillonnée par les imprécations religieuses qui est en première ligne.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.