Cinq morts dans un incendie en banlieue parisienne

Cinq morts dans un incendie en banlieue parisienne

Photo: Keystone

Un violent incendie d'origine indéterminée a causé la mort de cinq personnes lundi soir dans un immeuble de Saint-Denis, une banlieue populaire de la région parisienne. Onze personnes ont été blessées au total, dont neuf légèrement, et trois sapeurs-pompiers.

L'incendie a éclaté vers 19h15 dans un immeuble de quatre étages où vivaient plusieurs familles. Il s'est rapidement propagé par la cage d'escalier en bois qui, selon des témoignages, était encombrée de valises et d'affaires.

Les pompiers ont réussi à sauver six occupants dans des 'conditions difficiles' car la structure de l'immeuble s'est partiellement effondrée et des portes blindées ont retardé leur progression, a expliqué sur place un porte-parole des pompiers, le capitaine Yvon Bot.

L'incendie qui a mobilisé 80 pompiers a été maîtrisé vers 22h30 au moyen de sept lances à incendie. Mais ce n'est que quatre heures plus tard que les pompiers ont découvert les corps calcinés de cinq personnes piégées dans leur appartement du 3e étage.

Les victimes n'ont pas encore été identifiées, mais elles seraient une mère et ses trois enfants, deux filles âgées de 12 et 21 ans et un garçon de 15 ans, ainsi qu'une amie de la mère, selon les témoignages des voisins.

Défenestrations

Selon des témoins, le père de famille s'est défenestré pour échapper aux flammes et a été blessé, mais son pronostic vital n'est pas engagé. Un autre occupant de l'immeuble s'est lui aussi jeté par la fenêtre.

Onze personnes ont été blessées au total, dont neuf légèrement, et trois sapeurs-pompiers. Une enquête, confiée à la police judiciaire locale, a été ouverte pour déterminer les causes exactes du départ de feu.

Lundi soir, un responsable de la mairie de Saint-Denis avait affirmé que cet immeuble situé dans le centre-ville de Saint-Denis, n'était 'pas classé insalubre', même si des riverains ont parlé de 'rats et de cafards' dans le bâtiment.

D'après un voisin, le feu s'est déclaré dans la cuisine de l'appartement du 3e étage, côté cour. Cette hypothèse d'un feu de cuisine est privilégiée par les habitants qui disent utiliser des bonbonnes de gaz pour la cuisine, en vente-libre dans certaines épiceries de la ville, en dépit de l'interdiction.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.