Crise migratoire: la Hongrie autorise l'armée à tirer si nécessaire

Crise migratoire: la Hongrie autorise l'armée à tirer si nécessaire

Photo: Keystone

Le parlement hongrois a adopté lundi une nouvelle législation renforçant encore les pouvoirs de la police et de l'armée à l'encontre des migrants. Les nouvelles lois autorisent notamment l'armée à ouvrir le feu dans certaines circonstances.

Présentée par l'administration du Premier ministre populiste Viktor Orban, la nouvelle loi a été adoptée par 151 voix contre 12 et 27 abstentions.

Le texte entérine la possibilité de déployer massivement des militaires aux frontières. Il autorise dans certaines conditions l'armée et la police à ouvrir le feu contre des migrants, à condition que les tirs ne soient pas 'mortels'. L'armée est également autorisée à procéder à des contrôles d'identité, et à procéder à la garde à vue de migrants.

Le dispositif complète une législation entrée en vigueur le 15 septembre. Il permet en outre à la police de perquisitionner tout domicile privé où des migrants sont soupçonnés de se trouver.

Ces dispositions s'appliquent dans les zones où a été déclaré l''état de crise due à une immigration massive'. Cette mesure ad hoc a été mise en oeuvre dans six départements limitrophes de la Serbie, la Croatie, la Slovénie et l'Autriche.

La Hongrie a vu transiter 225'000 migrants depuis le début de l'année, qui dans leur très grande majorité ont poursuivi leur route vers l'ouest de l'Europe.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.