David Cameron vainqueur du dernier « non-débat » télévisé

David Cameron vainqueur du dernier

Photo: Keystone

Le Premier ministre britannique, David Cameron, a remporté jeudi la dernière manche de la campagne télévisée pour les élections législatives, montre un sondage 'Guardian'/ICM publié juste après l'émission. Le travailliste Ed Miliband est classé deuxième.

Les téléspectateurs interrogés sont 44% à juger que le chef de file du camp conservateur a été le meilleur lors de cette émission de la BBC. Celle-ci n'était pas un débat entre les leaders des principaux partis puisque chacun d'eux a été à son tour interrogé pendant 30 minutes par le même public.

Le travailliste Ed Miliband rassemble 38% et arrive deuxième, selon le sondage, contre 19% pour le libéral-démocrate Nick Clegg.

Le public s'est montré lui bien moins avenant que lors des précédents événements télévisés de la campagne. Il a attaqué les trois dirigeants sur leurs promesses non tenues, le bilan des précédents gouvernements ou leur incapacité à traiter les électeurs 'avec intelligence'.

Candidats malmenés

Reflet du climat de défiance envers les politiques britanniques enregistré par les instituts de sondage, Cameron et Miliband ont tout bonnement été traités de 'menteurs' tandis qu'un intervenant a insolemment demandé à Nick Clegg - menacé dans sa circonscription - s'il avait d'autres plans au cas où il ne serait pas réélu.

Premier sur le ring, David Cameron a été épinglé sur le bilan social de son mandat. Il a été interrogé à plusieurs reprises sur l'explosion du nombre des banques alimentaires et pressé de détailler les coupes budgétaires qu'il envisage s'il est réélu.

Vint ensuite Ed Miliband, longuement attaqué sur le bilan des treize années de pouvoir travailliste entre 1997 et 2010. Dernier à passer, Nick Clegg n'a pas été plus épargné, la première question attaquant directement sa promesse électorale non tenue de baisser des frais universitaires, qui ont finalement été triplés.

Coalition en vue

Les élections législatives du 7 mai s'annoncent comme les plus serrées qu'ait connues la Grande-Bretagne depuis des décennies, les sondages donnant conservateurs et travaillistes séparés par quelques points seulement, voire à égalité, dans les intentions de vote.

Aucun des deux principaux partis britanniques ne devrait obtenir jeudi prochain une majorité des sièges à la Chambre des communes. Ce qui obligerait le vainqueur à former une coalition lui permettant de gouverner.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.