FARC et gouvernement colombien promettent la paix d'ici six mois

FARC et gouvernement colombien promettent la paix d'ici six mois

Photo: Keystone

Le gouvernement colombien et les FARC ont franchi mercredi un pas décisif vers la paix, en signant un accord sur le sort judiciaire des combattants, point crucial des pourparlers. La paix sera signée 'au plus tard dans six mois', a déclaré le président colombien.

'C'est un pas énorme', a ajouté Juan Manuel Santos après sa poignée de main historique avec le numéro un de la rébellion Timoleon Jiménez, dit 'Timochenko' lors d'une cérémonie à La Havane, où se déroulent les négociations de paix depuis trois ans. Le chef des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC) a, de son côté, dit espérer atteindre un accord de paix 'beaucoup plus rapidement'.

Le chef de la diplomatie américaine John Kerry a félicité les deux parties pour ce qu'il a qualifié de 'percée majeure'. 'La paix se rapproche désormais', a déclaré le secrétaire d'Etat dans un communiqué.

Juridiction spéciale

A l'issue de cette réunion, les délégués des pays médiateurs, Cuba et Norvège, ont lu un communiqué annonçant que les délégations avaient conclu un accord sur 'une juridiction spéciale pour la paix'.

Selon ce texte, cette juridiction vise à 'mettre fin à l'impunité, à obtenir la vérité, à contribuer à la réparation aux victimes et à juger et à appliquer des sanctions contre les responsables de graves crimes commis pendant le conflit armé'.

Parmi ces crimes figurent 'les crimes contre l'humanité, le génocide et les crimes de guerre tels que la prise de prisonniers ou autres privations aggravées de liberté, la torture, le déplacement forcé, la disparition forcée, les exécutions extrajudiciaires et la violence sexuelle'. En revanche, une amnistie est prévue pour les crimes 'politiques ou connexes' dont la portée sera définie par une loi.

Armes et paix

Auparavant, les parties avaient conclu des accords partiels sur la réforme agraire, la participation des anciens rebelles à la vie politique et la fin du commerce de la drogue. Les deux camps sont également parvenus à se mettre d'accord pour enlever les mines du champ de bataille.

Après le volet 'réparation aux victimes' qui inclut la justice, deux autres thèmes restent à l'agenda des pourparlers: l'abandon des armes et la ratification d'un accord de paix définitif.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.