John Kerry relance le dialogue stratégique avec Le Caire

John Kerry relance le dialogue stratégique avec Le Caire

Photo: Keystone

John Kerry a relancé dimanche au Caire le 'partenariat stratégique' entre l'Egypte et les Etats-Unis. Le secrétaire d'Etat américain a promis le soutien de Washington en matière de sécurité et de lutte contre le terrorisme.

Les deux pays, aux relations tumultueuses depuis la révolte égyptienne de 2011, se sont plus ou moins rabibochés ces derniers mois, notamment grâce à la reprise en mars de l'assistance militaire américaine de 1,3 milliard de dollars par an. Cette visite de John Kerry est la première étape d'une tournée au Moyen-Orient et en Asie.

En matinée, John Kerry a co-présidé avec son homologue égyptien Sameh Choukri le 'dialogue stratégique', dont la dernière édition remonte à 2009. Il devait également s'entretenir plus tard dans la journée avec le président Abdel Fattah al-Sissi.

Dans des déclarations retransmises à la TV, M. Kerry a affirmé la volonté de son pays d'aider économiquement et politiquement l'Egypte. 'Le peuple américain est attaché à la sécurité et au bien-être économique du peuple égyptien. L'amitié entre nos pays n'est pas basée sur une sorte d'entente parfaite mais sur une prise de conscience profonde de nos intérêts communs dans les domaines de la sécurité régionale et de l'antiterrorisme', a-t-il déclaré.

En aparté, un diplomate américain a indiqué sous couvert de l'anonymat: 'Nous sommes profondément inquiets de ce qui se passe dans le Sinaï', où les attaques de djihadistes contre l'armée égyptienne sont incessantes.

Le nord du Sinaï est le bastion du groupe djihadiste Ansar Beït al-Maqdess qui s'est rebaptisé 'Province du Sinaï' pour marquer son allégeance au 'califat' autoproclamé par le groupe Etat islamique (EI) sur des pans entiers de l'Irak et de la Syrie.

Livraison d'avions

La situation sécuritaire dangereuse dans cette zone a entraîné fin juillet la prolongation de l'état d'urgence décrété en octobre. Les attentats visant les forces de sécurité se sont multipliés depuis que l'armée égyptienne a destitué le président islamiste Mohamed Morsi en 2013. Des centaines de policiers et de soldats ont été tués lors d'attaques, selon les forces de sécurité égyptiennes qui disent avoir tué de leur côté plus d'un millier de djihadistes.

Dans le cadre de la levée du gel de son aide militaire, Washington a annoncé la livraison vendredi au Caire de huit avions F-16, sur les 12 chasseurs promis en mars par le président Barack Obama.

Inquiétudes américaines

Les Etats-Unis continuent par ailleurs à dénoncer la terrible répression menée par le régime du président Sissi contre les partisans de son prédécesseur, les Frères musulmans de l'islamiste Morsi, renversé en juillet 2013, emprisonné et condamné à mort.

John Kerry est accompagné dans son périple en Egypte par son adjoint chargé des droits humains au département d'Etat, Tom Malinowski. Ils devaient exprimer ensemble leurs 'inquiétudes' sur 'les questions des droits de l'homme', a assuré la diplomatie américaine.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.