L'Algérien Belmokhtar aurait été tué par un raid américain en Libye

L'Algérien Belmokhtar aurait été tué par un raid américain en Libye

Photo: Keystone

L'Algérien Mokhtar Belmokhtar a été tué lors d'un raid aérien des Etats-Unis en Libye, a annoncé dimanche le gouvernement libyen reconnu par la communauté internationale. Cet homme représente l'une des principales figures djihadistes en Afrique du Nord et au Sahel.

Le chef djihadiste, né en 1972 en Algérie, est considéré comme l'organisateur de la prise d'otages de janvier 2013 sur le complexe gazier d'In Amenas en Algérie. Quarante personnes qui travaillaient sur le site avaient été tuées. Il est également connu pour avoir enlevé plusieurs étrangers.

Si elle est confirmée, la mort de celui que les forces françaises ont surnommé l''insaisissable' serait un coup très important à l'encontre des groupes liés à Al-Qaïda dans la région. Après avoir été associé à Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), Mokhtar Belmokhtar avait créé son propre groupe, 'Ceux qui signent par le sang', mais il restait lié à la direction centrale d'Al Qaïda.

Après l'annonce par le gouvernement libyen, le département américain de la Défense a confirmé que Mokhtar Belmokhtar était visé par la frappe aérienne de samedi soir, mais n'a pas dit s'il avait été tué. 'Je peux confirmer que la cible de la frappe anti-terroriste de la nuit dernière en Libye était Mokhtar Belmokhtar', a déclaré le colonel Steve Warren, porte-parole du Pentagone.

'La frappe a été menée par un appareil américain. Nous continuons à étudier les résultats de l'opération et fournirons plus de précisions le moment venu', poursuit le communiqué du colonel Warren.

Plusieurs fois mort

Auparavant, le Pentagone avait annoncé que l'armée de l'air américaine avait mené samedi soir une frappe contre une cible liée à Al Qaïda en Libye et que des précisions ne pouvaient être fournies tant que les résultats de cette opération étaient encore à l'étude.

La mort de Mokhtar Belmokhtar a été annoncée plusieurs fois par le passé. On a notamment cru qu'il avait été tué au Mali en 2013.

Après avoir été formé en Afghanistan, où il s'est gravement blessé à l'oeil droit, d'où son surnom de le Borgne, Mokhtar Belmokhtar a participé à la guerre civile en Algérie dans les années 90. Au fil des ans, il est devenu une figure de la contrebande, du trafic d'armes et des insurrections dans la région et notamment au Mali.

Il s'est également fait connaître en fournissant des armes aux groupes islamistes ainsi qu'en tant que trafiquant de cigarettes, ce qui lui a valu le surnom de 'M. Marlboro' au sein de la population du Sahara.

Frappe au sud de Benghazi

Depuis la chute de Mouammar Kadhafi en 2011, la Libye a progressivement glissé dans le chaos, ce dont ont profité divers groupes islamistes. Certains sont alliés à Al Qaïda, d'autres à l'Etat islamique (EI) et d'autres ont des allégeances locales.

La Libye a aujourd'hui deux gouvernements, l'un, reconnu par la communauté internationale, qui s'est réfugié à Tobrouk, dans l'est du pays, et l'autre à Tripoli.

Les autorités libyennes n'ont pas donné d'autres précisions sur le lieu de la frappe américaine. Mais, avant le communiqué du Pentagone, on avait indiqué de source militaire libyenne qu'une frappe aérienne avait été menée à Ajdabiya, ville du nord-est de la Libye, située à 150 km au sud de Benghazi.

Sur les réseaux sociaux, des comptes djihadistes ont fait état de sept morts dans le raid. Une page Facebook d'un groupe islamiste à Ajdabiya a publié dès dimanche matin des photos de corps ainsi que les noms des personnes tuées, sans aucune référence à Belmokhtar. Un habitant a évoqué une frappe aérienne qui semblait bien plus précise que celles menées par les forces libyennes.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.