L'Equateur à nouveau secoué, plus de 72 heures après un séisme

L'Equateur à nouveau secoué, plus de 72 heures après un séisme

Photo: Keystone

L'Equateur a été frappé dans la nuit de mardi à mercredi par une nouvelle secousse. Et ce plus de 72 heures après le violent tremblement de terre qui a fait quelque 525 morts et 1700 disparus.

Selon les autorités équatoriennes, cette secousse, mesurée par l'Institut national de géophysique avec une magnitude de 6,3, est une réplique du séisme qui a dévasté le pays samedi soir. C'est le pire que le pays ait connu en près de 40 ans.

Depuis lors, plus de 400 répliques de diverses intensités ont été enregistrées. Ce phénomène pourrait se poursuivre pendant plusieurs jours, selon les experts.

L'Institut américain de géophysique (USGS) a annoncé pour sa part avoir enregistré à 03h30 locales (09h33 en Suisse) un séisme de magnitude 6,1 avec un épicentre situé à 25 km à l'ouest de Muisne et 73 km à l'ouest/sud-ouest de Propicia, selon l'USGS.

Selon les journalistes présents dans la région, la secousse a été prolongée et a provoqué l'inquiétude des secouristes mobilisés à Pedernales, épicentre du séisme de magnitude 7,8 qui a frappé la côte Pacifique de l'Equateur samedi soir.

Selon ce nouveau bilan établi par la justice équatorienne, mardi soir 525 victimes, dont 11 étrangers, avaient été recensées, après le plus fort séisme enregistré par le pays en près de 40 ans.

Des centaines de pompiers, policiers, militaires et secouristes, équatoriens mais aussi venus d'autres pays d'Amérique latine ou encore d'Espagne, continuaient inlassablement de sonder les décombres pour tenter de retrouver des survivants.

Si une centaine de cadavres ont été sortis des gravats dans cette station balnéaire de 250.'000 habitants, quelques bonnes nouvelles venaient aussi encourager les secouristes: mardi au lever du jour, une femme a été retrouvée en vie sous les ruines d'un centre commercial.

Ville touristique

A Pedernales, ville côtière de 60'000 habitants prisée par les touristes, une trentaine d'hôtels ont été détruits. Selon le bureau du procureur, 154 personnes ont été tuées, dont sept étrangers: trois Cubains, deux Colombiens, un Britannique et un Dominicain.

Deux Canadiens ont aussi péri dans le séisme, selon les autorités de ce pays, tandis que la mort d'une missionnaire irlandaise de 33 ans a été annoncée par sa communauté religieuse.

Bâtiments détruits, ponts effondrés, autoroutes lézardées, poteaux électriques étendus au sol: le séisme meurtrier, qui a touché des zones touristiques, est un coup de massue pour ce petit pays pétrolier déjà fragilisé par la chute des cours du brut.

Longue et chère reconstruction

Le président Rafael Correa a prévenu que la reconstruction serait longue et coûteuse. 'Les pertes se comptent en milliards. Je calcule grosso modo deux, trois milliards de dollars. Deux ou trois points du produit intérieur brut', a-t-il estimé sur la chaîne de télévision ECTV.

Le vice-président équatorien Jorge Glas a déclaré que 450 millions de dollars avaient été débloqués pour la reconstruction.

Selon les estimations de l'Unicef, 150'000 enfants ont été affectés par le tremblement de terre.

Par ailleurs, des ONG comme Oxfam ou Caritas ont annoncé des envois de matériels ou de donations.

Des centaines de bénévoles de la Croix-Rouge continuent de porter assistance à la population. La Croix-Rouge suisse débloque 300'000 francs pour appuyer les opérations d'aide d'urgence.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.