L'Iran et les Etats-Unis procèdent à un échange de prisonniers

L'Iran et les Etats-Unis procèdent à un échange de prisonniers

Photo: Keystone

Le rapprochement entre l'Iran et les Etats-Unis s'est concrétisé samedi par un échange inattendu de prisonniers. Cette mesure, 'facilitée' par la Suisse, a été rendue publique à quelques heures de l'annonce de la levée des sanctions internationales imposées à l'Iran.

Téhéran a libéré quatre Américano-Iraniens, dont le journaliste du Washington Post Jason Rezaian, détenu à Téhéran depuis plus de 500 jours pour 'espionnage'. De son côté, Washington va libérer sept Iraniens, dont six double nationaux, selon l'agence officielle iranienne Irna et des responsables américains. Ces sept personnes étaient incarcérées pour avoir violé les sanctions frappant l'Iran.

Selon les termes de ce compromis, quatorze autres Iraniens ont vu les poursuites engagées contre eux par la justice américaine être abandonnées, a précisé un responsable américain, au moment où l'Iran et les grandes puissances étaient réunis à Vienne pour la mise en oeuvre attendue de l'accord historique sur le nucléaire iranien.

Téhéran 's'est également engagé à continuer de coopérer avec les Etats-Unis pour déterminer ce qu'est devenu Robert Levinson', un ancien agent du FBI disparu en Iran il y a plusieurs années.

Enfin, un cinquième Américain, l'étudiant Matthew Trevitick, dont le nom et le sort n'avaient jamais été rendus publics, a également été libéré par les autorités iraniennes. Mais ce processus diplomatique n'a rien à voir avec l'échange de prisonniers, selon des sources iraniennes et américaines.

Médiation suisse

'Les deux pays ont agi pour des raisons humanitaires', a précisé l'ambassadeur d'Iran auprès des Nations unies, Gholam-Ali Koshroo. Selon lui, 'les responsables américains avaient demandé la coopération des responsables iraniens et le gouvernement suisse en tant facilitateur a joué un rôle positif' dans cet échange.

Un responsable américain a confirmé que le Conseil fédéral a 'joué un rôle' dans la libération des quatre Américains détenus en Iran. Il a toutefois tenu à souligner qu'il s'agit d'un accord 'unique' et qu'il ne doit pas être considéré comme un précédent.

La Confédération représente les intérêts américains dans la capitale iranienne depuis 1980. Selon les agences de presse américaine AP et iranienne Fars, les quatre hommes devraient être transportés de Téhéran vers la Suisse à bord d'un appareil helvétique. Ils seront ensuite transférés vers la base américaine de Landshut, en Allemagne, pour des contrôles médicaux.

Vers la levée des sanctions

Cet échange de prisonniers a été annoncé alors que les grandes puissances et l'Iran s'efforçaient de lancer la mise en oeuvre de l'accord historique de juillet 2015 sur le nucléaire et de lever les sanctions internationales.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.