L'armée syrienne s'empare d'un bastion rebelle clé

L'armée syrienne s'empare d'un bastion rebelle clé

Photo: Keystone

Les forces du régime syrien se sont emparées dimanche de la localité de Rabia, dernier bastion rebelle stratégique dans la province côtière de Lattaquié (ouest), a annoncé la télévision d'Etat. L'information a été confirmée par l'OSDH.

Rabia était aux mains de l'opposition depuis 2012, contrôlée par des groupes rebelles dont des Turkmènes syriens et le Front Al-Nosra, la branche syrienne d'Al-Qaïda.

Citant une source militaire, la télévision a indiqué que 'les forces armées (du régime), en coordination avec des troupes de défense populaire (milices pro régime), ont pris le contrôle de la localité de Rabia'.

Russes à la manoeuvre

L'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) a également rapporté l'information. 'Au cours des 48 heures, les forces du régime ont encerclé la localité par le sud, l'ouest et le nord, en s'emparant de 20 villages aux alentours', a indiqué le directeur de l'OSDH Rami Abdel Rahmane.

Selon lui, de hauts responsables militaires russes ont dirigé la bataille de Rabia et les frappes russes y 'ont joué un rôle essentiel'.

Ravitaillement coupé

Avec la prise de Rabia, les troupes gouvernementales coupent les routes de ravitaillement des rebelles de la frontière turque vers le nord de la Syrie, a ajouté M. Abdel Rahmane.

Le 12 janvier, les forces du régime avaient réussi à prendre le contrôle de la localité stratégique de Salma dans la province de Lattaquié également, après des mois de combats contre les rebelles qui l'avaient pris en 2012.

La région côtière de Lattaquié est un fief du régime et le berceau de la famille du président Bachar al-Assad.

Bombardements meurtriers

Au moins 63 personnes dont neuf enfants, sont par ailleurs mortes samedi dans des frappes aériennes apparemment menées par les avions russes sur Khacham, ville de l'est de la Syrie située près de Daïr az Zour, a indiqué dimanche l'OSDH.

Ces frappes sur Khacham font partie d'un ensemble de raids qui ont également touché deux autres localités au cours des dernières 48 heures et tué de très nombreuses personnes.

Les avions russes bombardent les alentours de Daïr az Zour pendant que les forces pro-gouvernementales syriennes affrontent les combattants de l'Etat islamique qui contrôlent l'essentiel de la province.

Le groupe fondamentaliste sunnite assiège depuis mars dernier les quartiers de la ville encore contrôlés par le gouvernement et a lancé une nouvelle offensive la semaine dernière.

Les avions de guerre ont également touché Rakka, la capitale de fait de l'Etat islamique, faisant au moins 44 morts dans la ville, a précisé l'OSDH, qui a relevé son bilan par rapport à samedi, un grand nombre de blessés ayant succombé à leurs blessures.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.