La Russie propose à Genève de s'attaquer au terrorisme chimique

La Russie propose à Genève de s'attaquer au terrorisme chimique

Photo: Keystone

La Russie veut s'attaquer au terrorisme chimique. Le ministre des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a proposé mardi à Genève une nouvelle convention, qui permettrait aussi de débloquer la Conférence du désarmement, incapable d'avancer sur un programme de travail.

Cette question rassemble désarmement, non-prolifération et lutte contre le terrorisme, a affirmé le chef de la diplomatie russe devant la Conférence. Malgré plusieurs décisions internationales sur les armes biologiques, chimiques ou nucléaires, 'nous sommes encore confrontés à des lacunes significatives liées en particulier à l'utilisation de produits chimiques pour des objectifs terroristes'.

La menace devient 'extrêmement urgente' avec les révélations de l'utilisation de telles armes par 'l'Etat islamique et d'autres groupes terroristes en Syrie et en Irak', a souligné M. Lavrov. La menace augmente aussi en Libye et au Yémen.

Ces utilisations par des acteurs non-étatiques se répandent et risquent de s'étendre 'bien au-delà de la région', selon le ministre russe. Notamment parce que les groupes terroristes ont accès aux technologies et recourent aujourd'hui à des spécialistes.

M. Lavrov estime que la Convention sur l'interdiction des armes chimiques ne couvre pas cette problématique. Elle ne résout pas la tâche d'interdire l'utilisation d'un tel armement par les acteurs non-étatiques, a-t-il souligné.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.