La Turquie se réjouit de « la meilleure approche » de l'UE

La Turquie salue une

Photo: Keystone

Le Premier ministre turc Ahmet Davutoglu a salué dimanche la 'meilleure approche' de l'UE en matière d'accueil des migrants, en recevant Angela Merkel. Pendant ce temps, le flux de migrants se poursuit en Slovénie après la fermeture de la frontière hongro-croate.

'Malheureusement, la Turquie a été laissée seule par la communauté internationale pour supporter ce fardeau (des réfugiés). Nous sommes satisfaits qu'ils aient une meilleure approche maintenant. Le progrès constaté en matière de partage (de ce fardeau) est très important', a dit M. Davutoglu à Istanbul.

A ses côtés, la chancelière allemande a regretté 'le peu d'aide internationale reçue par la Turquie pour sa contribution immense' à la crise des réfugiés. Mme Merkel, qui devait quitter Istanbul dans la soirée, s'est ensuite entretenue avec le président turc Recep Tayyip Erdogan.

'Plan d'action' européen

Le sujet principal de sa visite était le 'plan d'action' annoncé jeudi par l'UE pour amener la Turquie à agir pour tarir le flux de migrants, notamment syriens, en les gardant sur son territoire. Mais Ankara a fait monter les enchères, qualifiant ce plan de 'projet' au budget 'inacceptable' et estimant avoir besoin d'au moins trois milliards d'euros pour la première année.

Dans ce contexte, Mme Merkel a assuré que Berlin pourrait appuyer la Turquie dans ses efforts pour adhérer à l'UE et à la soutenir en échange de l'aide d'Ankara face au flux migratoire. 'L'Allemagne est prête cette année à ouvrir le chapitre 17 (politique économique et monétaire) et à préparer l'ouverture des chapitres 23 et 24 (droits fondamentaux et justice)', a-t-elle dit.

Nouvelles arrivées attendues

Mme Merkel et M. Davutoglu se sont par ailleurs inquiétés d'une 'nouvelle vague' de réfugiés syriens de la région d'Alep, à la frontière avec la Turquie, où les forces de Damas avancent.

Pour réduire le flot de migrants, le Premier ministre turc a réaffirmé la nécessité d'établir une 'zone de sécurité' dans le nord de la Syrie, une idée que son pays défend depuis plusieurs mois.

Afflux en Slovénie

Depuis samedi, les migrants prennent la route de l'Autriche et de l'Allemagne via la Slovénie par milliers, la Hongrie ayant fermé sa frontière avec la Croatie. Un millier d'Afghans, de Syriens et d'Irakiens notamment ont déjà été pris en charge dans la journée de samedi et dans la nuit par les autorités autrichiennes.

'Jusqu'à présent, la situation est sous contrôle', a déclaré un porte-parole du ministère slovène de l'intérieur dimanche, tout en admettant que le pays ne pouvait accueillir plus de 1500 personnes par jour.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.