La police avertit d'un risque d'attentat à Munich

L'EI soupçonné d'avoir planifié un attentat à Munich pour Nouvel An

Photo: Keystone

Les festivités de Nouvel An ont été éclipsées à Munich par une menace d'attaque terroriste. Le groupe Etat islamique (EI) est soupçonné d'avoir préparé un 'attentat-suicide', a déclaré le ministre bavarois de l'Intérieur Joachim Herrmann.

Les autorités allemandes ont été alertées jeudi vers 19h40 par un 'service de renseignement ami', a expliqué M. Herrmann lors d'une conférence de presse à Munich tôt vendredi. L'attaque était prévue par l'EI 'vers minuit' dans une des deux gares principales de la capitale bavaroise.

Joachim Herrmann a ajouté que les informations fournies par le 'service de renseignement ami' n'étaient certes pas fiables à 100% mais elles étaient si sérieuses qu'elles ne pouvaient pas être ignorées. Il fallait donc prendre des mesures nécessaires sans délai.

Le patron de la police munichoise, Hubertus Andrä, s'est aussi exprimé lors de cette conférence de presse. Il a évoqué 'cinq à sept' suspects.

Les patrouilles de police et les opérations de recherche étaient encore en cours tôt vendredi matin. Elles n'ont pour l'instant pas permis l'interpellation de suspects ou la découverte d'autres indices. Quelque 550 personnes y prennent part.

'L'enquête se poursuit'

Au matin du jour de l'an, la police a tweeté: 'Nous sommes très heureux que rien ne se soit passé cette nuit. Naturellement, l'enquête se poursuit. Nous restons mobilisés.'

Si la situation actuelle devait évoluer, le public sera informé, assure la police. 'Jusque-là, nous vous souhaitons une nuit que nous espérons paisible !''

Deux gares évacuées

La police avait mis en garde vers 22h40 jeudi contre la possibilité d'un 'attentat' aux 'motivations islamistes'. La population avait alors été invitée à éviter les rassemblements et à utiliser les transports en commun.

La gare principale et celle de Pasing, à l'ouest de la ville, ont été évacuées et les trains n'y ont plus circulé. Quelques heures plus tard, ces mesures ont été levées et le trafic ferroviaire a pu reprendre. La police reste cependant sur les lieux.

Alerte similaire

L'Allemagne a connu une alerte similaire le mois dernier. Le 17 novembre, quatre jours après les attentats de Paris durant lesquels 130 personnes ont trouvé la mort, un match de football amical entre l'Allemagne et les Pays-Bas avait été annulé au dernier moment en raison d'une menace d'attentat.

La police locale avait indiqué disposer d''indices sérieux selon lesquels un attentat à la bombe était prévu dans le stade' le soir du match. Les enquêteurs n'ont cependant découvert aucun explosif ni arrêté aucun suspect.

Par la suite, les autorités allemandes ont refusé à plusieurs reprises d'apporter des précisions sur l'ampleur, la source et la nature de la menace. Selon certains médias allemands, la mise en garde avait été transmise par les services secrets français.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.