La santé de millions de personnes menacée par El Niño

La santé de millions de personnes menacée par El Niño

Photo: Keystone

La santé de millions de personnes sera menacée en 2016 par les effets du courant chaud El Niño. Pour prévenir les conséquences dans les sept pays les plus à risque, 76 millions de dollars seront nécessaires, a dit vendredi à Genève l'OMS en présentant une évaluation.

Au total, El Niño pourrait affecter quelque 60 millions de personnes, surtout dans les régions tropicales. Ce courant 'est considéré comme l'un des plus sérieux des récentes décennies', comparable à celui des années 90, a indiqué devant la presse le directeur de la gestion des risques d'urgence à l'Organisation mondiale de la santé (OMS), Rick Brennan.

Les plus vulnérables, les enfants des pays pauvres, vont être les plus touchés. Le courant devrait être le plus fort en janvier, avant de largement s'affaiblir en mars. Mais les effets sur la santé vont se prolonger. La Somalie, le Kenya, le Tchad, la Tanzanie, le Nicaragua, le Honduras et le Pérou sont les plus menacés.

La sécheresse va toucher quelque 4,7 millions de personnes dans le Pacifique sud-ouest, 4,2 millions en Amérique centrale et 30 millions de personnes dans le sud de l'Afrique. D'autres régions seront exposées à des inondations en raison des fortes pluies.

Dizaines de gouvernements

Et une augmentation est attendue des cas de malnutrition, de choléra, de malaria, de fièvre dans l'est de l'Afrique, de pathologies infectieuses ou encore de maladies respiratoires en raison d'incendies. Mais les services de santé seront également touchés et des populations déplacées.

Pour faire face à El Niño, l'OMS travaille avec une trentaine de gouvernements. Il faut renforcer la surveillance préventive des maladies, le système de traitement des eaux, la promotion de la santé et des mesures d'hygiène, les dispositifs d'urgence, la vaccination et l'accès à aux soins de santé. 'Il y a toujours des améliorations possibles', a également affirmé M. Brennan.

Autre problème, le changement climatique provoque des courants El Niño plus intenses, selon l'Organisation météorologique mondiale (OMM) et l'OMS. Les deux agences ont désormais un bureau commun sur le climat et la santé. Le courant El Niño 'est notre plus grande préoccupation actuellement', a encore souligné le responsable de l'OMS.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.