Le Queens en deuil, un suspect dans le meurtre d'un imam

Le Queens en deuil, un homme inculpé du meurtre d'un imam

Photo: Keystone

Un New-Yorkais de 35 ans a été inculpé lundi du meurtre d'un imam et de son assistant, a annoncé un porte-parole de la police. Les deux hommes ont été abattus samedi alors qu'ils sortaient d'une mosquée.

Cette inculpation survient quelques heures après les cérémonies d'obsèques des deux hommes. Des centaines de personnes, notamment issues de la communauté bangladaise du quartier du Queens, y ont assisté lundi.

Le New-Yorkais âgé de 35 ans et résident de Brooklyn, a été inculpé du meurtre au second degré de l'imam Maulama Akonjee et de son assistant Thara Uddin. Deux chefs d'inculpation de possession illégale d'arme ont également été retenus contre lui, a ajouté le porte-parole.

La police l'a arrêté dimanche soir, après avoir suivi la trace de la voiture dans laquelle il s'était enfui. Deux heures avant le double meurtre, à 5 km de là, il avait déjà heurté quelqu'un sans s'arrêter. Il a aussi cherché en vain dimanche soir à échapper à la police qui surveillait sa voiture. Le suspect devait être inculpé pour délit de fuite et attaque des forces de l'ordre, a-t-il ajouté.

Le mobile de l'attaque reste inconnu, la police ajoutant n'avoir découvert aucun lien entre le suspect et les victimes.

Justice demandée

Cette annonce est intervenue quelques heures après une cérémonie de prières en mémoire de Maulama Akonjee, 55 ans, qui avait immigré du Bangladesh, et de son assistant Thara Uddin, 64 ans. Elle a rassemblé plusieurs centaines de personnes sur un parking à proximité de l'endroit où les deux hommes ont été tués samedi après-midi. Ces derniers rentraient chez eux après avoir prié dans la mosquée Al-Furqan Jame du quartier d'Ozone Park, dans le Queens.

Lors de la cérémonie, les orateurs se sont succédé pour demander à la police d'enquêter sur l'attaque en tant que crime de haine et de renforcer les mesures de protection autour des mosquées et des quartiers où vivent et travaillent de nombreux musulmans, comme Ozone Park.

'Nous voulons que justice soit faite', a dit le fondateur de la mosquée Al-Furqan dans un discours ouvrant la cérémonie. 'Nous voulons que justice soit faite', a répondu la foule endeuillée, composée pour l'essentiel d'hommes en habits religieux.

Le maire de New York, Bill Blasio, était lui aussi présent, et a promis que la ville renforcerait la présence policière dans le quartier bien que le mobile de l'attaque reste indéterminé. 'Nous ne savons pas ce qui est arrivé mais nous le saurons', a-t-il dit. 'Une attaque sur l'un d'entre nous est une attaque sur nous tous.'

Le quartier modeste où les deux hommes ont été tués, à la limite des arrondissements du Queens et de Brooklyn, accueille beaucoup de familles du Bangladesh. Plusieurs centaines de personnes s'étaient déjà réunies durant le week-end pour dénoncer ces meurtres et réclamer que justice soit rendue au plus vite.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.