Le Wisconsin va procéder à un recompte des voix

Le Wisconsin va procéder à un recompte des voix

Photo: Keystone

La Commission électorale du Wisconsin a accepté vendredi soir de procéder à un recompte complet des bulletins de vote exprimés lors de l'élection présidentielle du 8 novembre. Le président élu Donald Trump a qualifié cette opération de 'ridicule'.

La candidate écologiste Jill Stein, à l'origine de cette requête, explique qu'elle ne veut pas remettre en cause la victoire du milliardaire mais vérifier la qualité et la fiabilité des procédures informatisées de totalisation des voix.

Le Green Party, qui a lancé une opération de financement participatif pour couvrir les frais de ces recours, entend également obtenir un recompte en Pennsylvanie et dans le Michigan. Dans ces trois Etats, Donald Trump a devancé Hillary Clinton le 8 novembre dernier.

'C'est une arnaque de la part du Green Party', a déclaré le président élu samedi soir dans un communiqué. 'Les résultats de cette élection devraient être respectés au lieu d'être contestés', a-t-il ajouté en soulignant qu'Hillary Clinton avait reconnu sa défaite.

Donald Trump a estimé que cette opération n'était qu'une manière pour Jill Stein, 'qui a obtenu moins de 1% du vote national et ne figurait même pas sur les bulletins dans de nombreux Etats, de remplir ses coffres avec de l'argent dont elle ne dépensera même pas la plus grande part pour ce recompte ridicule'.

Dans le Wisconsin, la commission électorale a précisé que le mouvement lancé par Jill Stein avait versé la somme nécessaire à cette procédure. Les quelque trois millions de bulletins de vote exprimés le 8 novembre vont être examinés à la main, sans doute à partir de la fin de la semaine prochaine.

Participation de l'équipe Clinton

L'équipe de campagne d'Hillary Clinton a fait savoir qu'elle comptait participer à l'opération.

Marc Elias, conseiller de campagne de la candidate démocrate, a déclaré que son équipe avait mené ses propres investigations sans trouver la preuve d'un piratage des systèmes de vote. 'Mais maintenant qu'un recompte a été lancé dans le Wisconsin, nous avons l'intention de participer afin de nous assurer que l'opération se déroule de manière équitable pour toutes les parties', a-t-il dit.

L'Etat du Wisconsin a jusqu'au 13 décembre, date butoir fédérale, pour boucler ce nouveau décompte. La Commission s'attend donc à un travail d'arrache-pied dans les 72 comtés de l'Etat qui désigne 10 des 538 grands électeurs du Collège électoral.

La procédure pourrait coûter au final quelque 1,1 million de dollars. Stein affirme avoir réuni déjà au moins 5,8 millions de dollars depuis qu'elle a lancé son appel, mercredi dernier. L'objectif est de parvenir à 7 millions de dollars pour pouvoir aussi financer d'éventuels recomptes en Pennsylvanie (20 grands électeurs) et dans le Michigan (16).

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.