Le nouveau gouvernement obtient la confiance du Parlement

Le nouveau gouvernement obtient la confiance du Parlement

Photo: Keystone

Le Parlement tunisien a accordé jeudi sa confiance au gouvernement du Premier ministre désigné Habib Essid. Cette large coalition est dominée par le vainqueur des élections Nidaa Tounès, mais compte aussi les islamistes d'Ennahda.

Sur les 204 élus présents, 166 ont voté pour cette équipe, 30 contre et huit députés se sont abstenus. Le cabinet avait dû être remanié après une première mouture très critiquée.

'Une majorité confortable', s'est félicité le président du Parlement Mohamed Ennaceur, membre de Nidaa Tounès, tandis que M. Essid remerciait les députés pour leur confiance. 'Notre devise au gouvernement sera d'abord le travail, ensuite le travail, et (...) rien d'autre que le travail', a-t-il également promis.

M. Essid est un 'indépendant' choisi par Nidaa Tounès pour présider le gouvernement. Il a présenté lundi une équipe remaniée après l'abandon d'une première mouture du gouvernement face aux critiques notamment d'Ennahda, deuxième force au Parlement. Avec 86 députés, le gagnant des élections devait constituer une coalition pour atteindre les 109 voix nécessaires au vote de confiance.

Trois indépendants

La nouvelle équipe est dominée par Nidaa Tounès, le parti du président Béji Caïd Essebsi, qui obtient six portefeuilles dont celui des Affaires étrangères. Les ministères de l'Intérieur, de la Défense et de la Justice ont de leur côté été confiés à des indépendants. Ennahda a obtenu par ailleurs le portefeuille de l'Emploi et trois secrétariats d'Etat.

Trois autres formations politiques sont représentées dans l'équipe gouvernementale: l'Union patriotique libre (16 députés), un parti libéral (8 élus) et le Front du salut national, une coalition ne totalisant qu'un seul député.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.