Le pape défend l'intégration de tous en Bolivie

Le pape défend l'intégration de tous en Bolivie

Photo: Keystone

Le pape François a entamé jeudi une visite en Bolivie, nation la plus pauvre d'Amérique du Sud. Il a réitéré son message d'intégration et de justice sociale. A Santa Cruz, il s'est insurgé contre le culte de la consommation et la 'culture du rejet'.

Lors d'une messe sur la place du Christ Rédempteur de Santa Cruz, qui devait durer environ deux heures, la seule célébrée en Bolivie, le pontife s'est en vertement pris à la société de consommation.

François a dénoncé 'la logique qui prétend s'imposer dans le monde d'aujourd'hui, une logique qui cherche à tout transformer en objet d'échange de consommation, qui rend tout négociable (...) en écartant tous ceux qui ne produisent pas', a-t-il dit.

Des prières et des textes devaient être lus durant cette messe dans plusieurs des langues indigènes (le quechua, le guarani et l'aymara). A Santa Cruz, capitale économique et ville la plus peuplée du pays, des milliers d'habitants ont salué le passage de la papamobile dans le parc du Cambodromo, où est célébré le carnaval.

Sur la place du Christ Rédempteur, de nombreux fidèles avaient passé la nuit à attendre le Saint-Père, malgré les basses températures.

Burger King

C'est un simple local de la chaîne de restauration rapide Burger King, situé à côté de la place, qui a servi de sacristie, pour permettre au pape et aux évêques de se changer avant la messe.

'Après une évaluation de la situation par l'Eglise et la mairie, ils ont considéré que ce local était adéquat et nous avons suspendu temporairement l'activité de vente', a expliqué le directeur général de Bolivian Food, qui détient la franchise Burger King dans le pays.

Peu avant le début de la messe, le pontife s'est réuni avec 4000 membres de la communauté religieuse bolivienne, avant de participer à la 2e Rencontre mondiale des mouvements populaires, avec des représentants de travailleurs précaires, de paysans sans terre, d'indigènes, de migrants et de militants anti-mondialisation.

Cette réunion devait permettre au Saint-Père de mesurer l'écho de sa récente encyclique 'Laudato si'' ('Loué sois-tu'), qui a pris la défense de l'environnement et des pauvres. Le pape avait récemment lancé un appel à ne plus 'tourner le dos' à 'notre mère la Terre'.

'Mon frère, le pape'

Le religieux de 78 ans était arrivé quelques heures plus tôt à l'aéroport de La Paz-El Alto, à plus de 4000 mètres d'altitude. Le pape a été accueilli par le président Evo Morales et les autorités boliviennes qui ont disposé des bouteilles d'oxygène à son intention.

Le pontife, qui a souffert à l'âge de 20 ans d'une grave pneumonie entraînant l'ablation partielle d'un poumon, a disposé aussi de feuilles de coca à mâcher, dans la pure tradition andine. Ce qui devait l'aider à lutter contre l'altitude et la fatigue du voyage.

A La Laz, il a salué 'les pas importants' accomplis par le gouvernement d'Evo Morales 'pour inclure d'amples secteurs dans la vie économique, sociale et politique du pays'. En réponse, Evo Morales, premier président indigène de Bolivie et chantre de la gauche radicale, a remercié son 'frère', 'le pape des pauvres' de 'nous rendre visite, avec un message d'espérance et de libération'.

'Je suis heureux de me trouver dans ce pays d'une beauté singulière', a confessé le pape argentin, qui a indiqué avoir visité le pays andin au moins à deux reprises dans sa jeunesse. Il a appelé à une participation de tous, 'sans exclure ni rejeter personne', thème de sa tournée qui se conclura au Paraguay.

En souvenir de Luis Espinal

Sur la route de El Alto à La Paz, le pape a fait une halte pour rendre hommage au jésuite espagnol engagé, le père Luis Espinal, assassiné en 1980 par des paramilitaires. Demandant une minute de silence, il a prié en 'souvenir de notre frère, victime de ceux qui ne voulaient pas que l'on lutte pour la liberté de la Bolivie'.

Des organisations des droits humains ont demandé la béatification du père jésuite à l'instar de l'archevêque salvadorien Oscar Romero, défenseur des pauvres assassiné à la même époque et béatifié en mai.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.