Le pape repart pour Rome après son périple en Amérique du sud

Le pape repart pour Rome après son périple en Amérique du sud

Photo: Keystone

Le pape François s'est envolé dimanche pour Rome, mettant un terme à un périple d'une semaine en Amérique du Sud. Durant ces quelques jours passés en Equateur, en Bolivie et au Paraguay, il a plaidé pour l'insertion des pauvres dans une économie à taille humaine.

L'Airbus A330 transportant le souverain pontife et la délégation du Vatican a décollé à 23h37 GMT (01h37 lundi en Suisse). François est parti d'Asuncion, au Paraguay, après la visite de trois pays rarement visités par les chefs d'Etat étrangers à l'Amérique latine.

Avant de s'envoler vers Rome, le pape de 78 ans a encore eu une journée chargée à Asuncion dimanche, dont une visite dans un quartier miséreux et une grande messe en plein air.

'Pas de jeunes couillons'

François a consacré son dernier message à la jeunesse paraguayenne qu'il est allé rencontrer sur la Costanera du centre d'Asuncion, une promenade qui borde le fleuve Parana.

Aux milliers de jeunes, il a dit de s'engager avec passion, de se faire entendre et de faire preuve de solidarité. 'Nous avons besoin de jeunes avec de l'espoir, et forts d'esprit, pas des jeunes couillons qui ne savent pas si oui, ou si non', a lancé le pape.

Sur le chemin de l'aéroport, en raison d'un mouvement de foule imprévu, le pape a dû renoncer à se recueillir devant le centre commercial Ycua Bolanos, où plus de 400 personnes ont péri dans les flammes, en 2004.

Un déplacement à Cuba

La main tendue aux pauvres et aux oubliés du système était la grande constante de ce voyage papal en Equateur, Bolivie et au Paraguay. Affublé du titre de 'pape révolutionnaire' par la presse, François a fustigé samedi 'les idéologies qui se terminent toujours en dictature'.

Baptisé 'le pape des pauvres' par le président bolivien Evo Morales, le pape argentin de 78 ans a enchaîné près d'une dizaine de vols et prononcé une vingtaine de messes ou discours entre Quito et Asuncion.

Ce deuxième déplacement en Amérique du Sud, après les Journées mondiales de la jeunesse (JMJ) au Brésil en 2013, sera suivi cette année d'un autre en Amérique latine, à Cuba, pour célébrer le dégel des relations entre l'île communiste et les Etats-Unis.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.