Le secrétaire de l'ONU pessimiste sur Israël et la Palestine

Le secrétaire de l'ONU pessimiste sur Israël et la Palestine

Photo: Keystone

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon s'est montré pessimiste mercredi devant le Conseil de sécurité suite à ses entretiens avec des responsables israéliens et palestiniens, selon des diplomates. Au même moment, un juif israélien était tué par erreur à Jérusalem.

M. Ban, qui s'est adressé au Conseil de sécurité par visioconférence d'Amman en Jordanie, a appelé à agir d'urgence contre l'escalade des violences qui font craindre une nouvelle intifada. 'Nous avons été frappés par le ton pessimiste qu'il a employé', a souligné l'ambassadeur britannique Matthew Rycroft.

M. Ban, a-t-il expliqué, estime 'qu'il existe un très large fossé entre eux (Palestiniens et Israéliens), à la fois sur le court terme, c'est-à-dire la manière d'apaiser la tension, et sur le long terme, c'est-à-dire la manière de revenir à un vrai processus politique menant à une solution à deux Etats', Israël et un Etat palestinien coexistant pacifiquement.

Incitations à la violence et désespoir

Au cours de ces consultations à huis clos avec les ambassadeurs des 15 pays du conseil, M. Ban s'est déclaré particulièrement inquiet des incitations à la violence des deux côtés et du 'désespoir' de la jeunesse palestinienne, selon d'autres diplomates présents. Il a réitéré ses critiques sur un usage disproportionné de la force par les autorités israéliennes.

Pour M. Ban, toujours cité par des diplomates, l'essentiel dans cette crise est de traiter la question des lieux saints, dont l'esplanade des mosquées à Jérusalem.

Le secrétaire général a rencontré successivement mardi le premier ministre israélien Benyamin Netanyahou et mercredi le président palestinien Mahmoud Abbas, avant de gagner Amman où il doit être reçu jeudi par le roi Abdallah II.

Une dispute dégénère

Le Conseil de sécurité a prévu de se réunir jeudi pour évoquer la situation au Proche-Orient. Des diplomates à l'ONU ne s'attendent cependant à aucune prise de position ou déclaration du conseil à l'issue de cette session.

Mercredi soir à Jérusalem, un juif israélien a été tué par erreur par des tirs d'un garde d'une compagnie de sécurité privée, a indiqué la police.

Le passager d'un autobus qui descendait du véhicule s'est disputé avec deux gardes armés. Selon leur version, le passager, à qui ils avaient demandé ses papiers d'identité, a tenté de s'emparer de l'arme d'un des gardes qui l'a pris pour un 'terroriste'. Un des gardes a ensuite ouvert le feu dans sa direction et l'a tué.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.