Libye: avancée des forces loyalistes à Benghazi

Libye: avancée des forces loyalistes à Benghazi

Photo: Keystone

Les forces relevant du gouvernement libyen reconnu ont repris mardi aux djihadistes leur principal bastion à Benghazi. L'ONU s'est dit inquiète de la lenteur du 'processus politique' après un report du vote de confiance du Parlement au gouvernement d'union.

Benghazi, deuxième ville de Libye située à 1000 km à l'est de la capitale Tripoli, est le théâtre depuis près de deux ans de combats sanglants entre les forces loyalistes et des groupes armés, dont les djihadistes du groupe Etat islamique (EI) et d'Ansar Asharia, proche d'Al-Qaïda.

Les forces loyales aux autorités reconnues par la communauté internationale, basées dans l'Est, se sont emparées de Lithi, un secteur baptisé 'Kandahar' par les habitants en référence à la ville afghane connue pour être un bastion des djihadistes.

Djihadistes au centre-ville

Les djihadistes demeurent cependant encore à Benghazi, notamment dans le secteur de Sabri, dans le centre-ville.

Les forces loyalistes, sous le commandement du général Khalifa Haftar, mènent depuis samedi à Benghazi une opération qui leur a permis de reprendre plusieurs secteurs dont le port de Mreisa (ouest). Elles ont perdu plus de 20 hommes depuis le début de cette opération, selon des sources médicales.

'Actes hostiles injustifiés'

Le général Haftar a salué dans une vidéo la reprise de Lithi, affirmant 'aspirer à la victoire finale (...) dans le pays tout entier'.

Les autorités rivales à celles de l'Est - basées dans la capitale Tripoli -, ont elles dénoncé des 'actes hostiles injustifiés'. Elles ont jugé qu'ils pouvaient faire avorter 'les efforts pour un règlement pacifique de la crise politique'.

Les autorités de Tripoli soutiennent à Benghazi le Conseil de la Choura des révolutionnaires, une coalition hétéroclite de milices combattant les forces loyalistes.

La rivalité entre les autorités de Tripoli et de l'Est a favorisé l'implantation de l'EI, qui contrôle la ville portuaire de Syrte (450 km à l'est de Tripoli) et ses environs ainsi que des secteurs autour de Derna, une ville à 300 km à l'est de Benghazi.

Autres heurts

A Derna, d'où l'EI a été chassé en juillet, six miliciens ont été tués dans des affrontements avec le groupe djihadiste. Celui-ci a lancé une nouvelle offensive pour tenter de reprendre la ville, a indiqué mardi un dirigeant local.

Et à l'ouest de Tripoli, quatre membres du conseil militaire de la ville de Sabrata, proche des autorités de Tripoli, ont été tués dans des combats avec l'EI, selon un responsable local.

Les Occidentaux, inquiets de l'implantation de l'EI à quelques centaines de kilomètres seulement de l'Europe, se disent prêts à contribuer au rétablissement de la sécurité en Libye à condition qu'un gouvernement d'union nationale en fasse la demande.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.