Macédoine: grenades assourdissantes contre des migrants

Macédoine: grenades assourdissantes contre des migrants

Photo: Keystone

La police macédonienne a lancé vendredi des grenades assourdissantes sur des migrants qui voulaient traverser la frontière avec la Grèce pour passer en Europe occidentale, dans une tentative d'endiguer le flux migratoire. Cinq d'entre eux ont été blessés.

L'incident s'est produit entre la localité grecque d'Idomeni et la ville macédonienne de Gevgelija, que les migrants utilisaient ces derniers jours pour passer illégalement en Macédoine en provenance de la Grèce.

Les migrants, qui ont tenté de franchir les barbelés dressés par les autorités, ont été légèrement blessés, surtout aux jambes, par des éclats des grenades assourdissantes qui ont provoqué une épaisse fumée blanche, selon les journalistes de l'AFP sur place.

Quelques minutes

Les heurts entre policiers macédoniens et les migrants n'ont duré que quelques minutes, ces derniers ayant mis les enfants et les femmes devant les barbelés pour empêcher de nouvelles violences.

Le nombre de migrants coincés dans ce no man's land a augmenté durant la nuit de jeudi à vendredi de 1500 à quelque 3000 personnes, selon les journalistes de l'AFP.

Le porte-parole du ministère macédonien de l'Intérieur, Ivo Kotevski, a pourtant assuré que la situation étaient 'stable, sous contrôle et sans le moindre incident enregistré'. 'Il n'y a pas eu d'incidents, pas de gaz lacrymogène, rien de ce genre du côté macédonien', a-t-il déclaré, alors qu'un journaliste de Reuters avait fait état un peu plus tôt de tirs de gaz lacrymogènes.

Près de 160'000 arrivées

M. Kotevski a affirmé également que 'la plus grande partie' des réfugiés qui se trouvaient dans la zone entre deux pays étaient retournés en Grèce.

La Macédoine accuse la Grèce de diriger de façon organisée les migrants vers son territoire. Des milliers de migrants sont arrivés ces derniers jours dans le sud de la Macédoine en provenance de la Grèce où environ 160'000 personnes, fuyant surtout des zones de guerre en Syrie, en Afghanistan ou en Irak, sont arrivées depuis janvier, notamment sur les îles d'Égée.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.