Michelle Obama et Hillary Clinton célèbrent l'union sacrée

Michelle Obama et Hillary Clinton célèbrent l'union sacrée

Photo: Keystone

Michelle Obama a fait jeudi une première apparition conjointe avec la candidate démocrate à la Maison Blanche Hillary Clinton. Les deux First Ladies s'étaient donné rendez-vous à la tribune d'un meeting à Winston-Salem, en Caroline du Nord.

Cette réunion a rassemblé environ 11'000 personnes, galvanisées par la présence de Mme Obama. Il s'agissait de la deuxième plus forte affluence pour un rassemblement de campagne de Mme Clinton, à moins de deux semaines de l'élection présidentielle.

'Sérieusement, existe-t-il une personne qui soit davantage source d'inspiration que Michelle Obama ? ', a questionné Hillary Clinton, en appelant l'auditoire à voter le 8 novembre.

Très populaire aux Etats-Unis depuis son discours de mi-octobre où elle avait fustigé les manières peu élégantes de Donald Trump envers la gent féminine, la Première dame actuelle a ensuite pris la parole pour prodiguer des louanges à l'ancienne secrétaire d'Etat, dont elle a vanté l'expérience 'supérieure à n'importe quel candidat de notre vivant, soit davantage que Barack, davantage que Bill'.

Appel aux électeurs

'Au cas où les gens se demanderaient, oui Hillary est mon amie !', a lancé Michelle Obama, qui a ces dernières semaines surpris les observateurs politiques en s'impliquant de façon volontaire pour soutenir Hillary Clinton dans la course à la présidence.

'C'est le taux de participation qui fera la différence', a insisté Mme Obama en appelant les électeurs à 'retrousser leurs manches' et faire leur devoir de citoyen pour barrer la route à Donald Trump.

La Caroline du Nord fait partie des Etats pivots susceptibles de tomber dans l'escarcelle démocrate ou républicaine et qui sont par conséquent décisifs pour la victoire. Barack Obama avait emporté la Caroline du Nord en 2008, mais y avait essuyé une défaite en 2012.

'Curer le marigot'

Donald Trump a de son côté commencé à sillonner jeudi l'Ohio, un autre Etat clé. Dans le premier de ses trois meetings, il a dénoncé les liaisons d'après lui malsaines entre le travail passé de Mme Clinton à la tête de la diplomatie américaine et le financement des missions caritatives de la fondation portant le nom de son mari Bill.

'Nous sommes en route pour Washington. Et nous allons curer le marigot', a-t-il lancé sous les applaudissements à Springfield. La veille, le candidat s'était dit prêt à sortir des millions de dollars de sa poche pour tenter de freiner sa rivale dans la dernière ligne droite.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.