Mort d'un bébé palestinien dans un incendie provoqué par des colons

Appels à la vengeance après la mort d'un bébé palestinien

Photo: Keystone

Plusieurs centaines de personnes ont participé vendredi aux funérailles du petit Palestinien tué dans un incendie provoqué dans la nuit par des extrémistes juifs en Cisjordanie. Elles ont défilé à travers le village de Douma en promettant de lui rendre justice.

Des incidents ont également éclaté près de la Vieille Ville de Jérusalem, où des manifestants ont lancé des pierres sur des policiers. Un membre des services de sécurité a été blessé.

La police israélienne a restreint l'accès à la mosquée d'Al Aqsa pour les prières du vendredi. Seuls les hommes de plus de 50 ans et les femmes ont été autorisés à y prendre part. A Hébron, en Cisjordanie, des centaines de partisans du Hamas ont affronté les soldats israéliens après la prière.

Appel à des représailles

Un porte-parole du Hamas a appelé à des représailles. 'Après ce crime, les soldats et les colons, où qu'ils soient, sont des cibles légitimes', a-t-il estimé.

Selon la porte-parole de la police israélienne, l'attaque de vendredi semble porter la marque du groupe extrémiste 'Le prix à payer' '(Price Tag') , favorable à l'extension des implantations juives en Cisjordanie et à Jérusalem-Est. Ce groupe a incendié plusieurs mosquées ces dernières années, ainsi que des établissements chrétiens.

De son côté, le président palestinien Mahmoud Abbas a annoncé qu'il soumettrait ce 'crime de guerre, ce crime contre l'humanité' à la Cour pénale internationale (CPI) de La Haye.

Son porte-parole a estimé qu'Israël était responsable de l'attaque. 'Un tel crime n'aurait pas été commis si le gouvernement israélien n'insistait pas pour que la colonisation se poursuive et pour protéger les colons', a déclaré Nabil Abou Rdainah, cité par l'agence de presse officielle palestinienne Wafa.

Condamnation de Netanyahu

Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, s'est déclaré choqué par cette agression. 'C'est un acte terroriste. Israël agit avec fermeté contre le terrorisme, quels qu'en soient les auteurs', a-t-il dit en ajoutant que 'tous les moyens' seraient employés pour traduire les agresseurs devant la justice.

Naftali Bennett, dirigeant du Foyer juif, parti d'extrême droite membre de la coalition gouvernementale, a dénoncé cette attaque mais des Palestiniens l'accusent d'en être en partie responsable en raison de son soutien à la colonisation dans les territoires occupés.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.