Mort de prématurés: un lactarium suspend ses livraisons

Mort de prématurés: un lactarium suspend ses livraisons

Photo: Keystone

Le lactarium d'Ile-de-France a suspendu ses livraisons 'par précaution' à la suite du décès de deux grands prématurés victimes d'une infection bactérienne. L'établissement alimente les hôpitaux de la région en lait maternel.

Dans un communiqué, la direction des Hôpitaux de Paris fait état de trois cas de contamination de nouveau-nés grands prématurés, d'un poids de moins d'un kilo, dans deux services de néonatalogie depuis le 6 août.

Les trois enfants avaient tous reçu dans leur alimentation du lait maternel délivré par le lactarium de la région parisienne abrité par l'hôpital Necker à Paris. 'Il n'est pas possible d'affirmer que ce lait soit à l'origine des contaminations, mais il n'est pas non plus possible de l'exclure à ce stade', a indiqué la direction.

La bactérie incriminée, Bacillus Cereus, est fréquemment présente dans l'environnement et peut avoir des conséquences graves chez certains grands prématurés ou personnes fortement fragilisées, souligne le communiqué.

'Négatifs'

Les responsables hospitaliers indiquent également que les contrôles microbiologiques réalisés à ce jour sur les laits délivrés par le lactarium de Necker (y compris ceux administrés aux trois nouveau-nés concernés) ont tous été 'négatifs'.

Des analyses sont par ailleurs en cours pour déterminer si les souches bactériennes retrouvées chez les bébés sont identiques et s'il existe 'une origine commune à ces trois situations de contamination'.

Ce lactarium distribue environ 700 litres de lait maternel par mois. Ce lait est distribué sur prescription médicale aux grands prématurés (pesant moins d'1,5 kilo) dont les mères n'ont pas de lait, en raison de ses propriétés nutritionnelles et biologiques spécifiques.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.