Nombreux blessés dans une fusillade dans un night-club de Floride

L'auteur de la fusillade à Orlando avait prêté allégeance à Daech

Photo: Keystone

La fusillade dans un club gay d'Orlando a fait 50 morts, selon un nouveau bilan communiqué dimanche par le maire de cette ville de Floride, Buddy Dyer. Cinquante-trois personnes ont également été blessées.

Selon des télévisions américaines, le suspect avait prêté allégeance au groupe Etat islamique dans un appel passé aux services d'urgence américains 911.

'Nous avons des suggestions (laissant penser) que cet individu pourrait avoir des sympathies pour cette idéologie particulière mais nous ne pouvons pas l'affirmer catégoriquement', avait expliqué plus tôt l'agent spécial du FBI Ron Harper lors d'une conférence de presse.

Les autorités convaincues qu'il n'y a pas d'autre menace, a précisé le FBI. En raison de l'ampleur de la tuerie, le maire de la ville a toutefois demandé au gouverneur de l'Etat de Floride d'instaurer l'état d'urgence et il l'a d'ores et déjà fait pour sa ville, ce qui lui permet de mobiliser des ressources supplémentaires.

Pas de casier judiciaire

Sans attendre, les autorités ont permis à un imam local d'intervenir pendant la conférence de presse. Il a appelé au calme et a demandé à la population et aux médias de ne pas tirer de conclusions hâtives sur le mobile du tireur.

Un bilan initial avait fait état de 20 morts et une quarantaine de blessés. L'auteur de la fusillade, qui est mort lors d'un échange de tirs avec la police, a été identifié par plusieurs chaînes de télévision comme un citoyen américain d'origine afghane.

Si l'on en croit les chaînes de télévision, cet homme de 30 ans n'avait pas de casier judiciaire. Il vivait à environ 200 kilomètres au sud-est d'Orlando dans la ville de Port Saint Lucie. La police ne l'a pas encore officiellement identifié.

Prise d'otages

L'agresseur s'était introduit dans la boîte de nuit avec un fusil d'assaut et une arme de poing. Il a été abattu par les forces de l'ordre alors que la situation 'a tourné à la prise d'otages', avait déclaré plus tôt le chef de la police John Mina. 'Vers 05H00 ce matin (11H00 suisses), la décision a été prise de secourir les otages qui étaient à l'intérieur', a-t-il ajouté.

Le FBI a ouvert une enquête pour 'acte de terrorisme'. La police fédérale doit notamment déterminer s'il s'agit de terrorisme intérieur ou international et si l'homme était un 'loup solitaire' ayant agi seul.

Ce nouveau drame des armes à feu survient moins de 48 heures après le meurtre par balles, dans cette même ville de Floride, d'une jeune chanteuse américaine.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.