Nouvelles violences dans les Territoires: trois Palestiniens tués

Nouvelles violences dans les Territoires: trois Palestiniens tués

Photo: Keystone

Les Territoires palestiniens ont connu vendredi une nouvelle journée de violences et de manifestations au cours desquelles trois Palestiniens ont été tués. Ces nouvelles violences sont intervenues lors de la traditionnelle journée de mobilisation du vendredi.

La première victime, un homme de 57 ans, a lancé sa voiture contre un check-point israélien installé à Halhul, au nord de Hébron, selon l'armée israélienne. Les soldats israéliens l'ont aussitôt abattu.

A Hébron même, plus grande ville de Cisjordanie, un jeune homme de 22 ans a été tué lors de heurts avec l'armée israélienne, selon les informations délivrées par le ministère palestinien de la santé.

La troisième victime palestinienne a trouvé la mort dans la bande de Gaza lors de combats hebdomadaires avec les soldats israéliens postés de l'autre côté de la barrière de sécurité qui enferme l'enclave, séparée de la Cisjordanie par le territoire israélien.

L'homme a été atteint par des projectiles israéliens lors de violences à l'est du camp de réfugiés d'Al-Bureij, a déclaré le porte-parole du ministère palestinien de la santé dans cette zone, Achraf al-Qodra. Douze autres manifestants ont été blessés.

Manifs en soutien du Hamas

Ces heurts ont éclaté après des défilés qui ont mobilisé des milliers de manifestants dans plusieurs villes à l'appel du Hamas, le mouvement islamiste qui gouverne la zone et marquait vendredi son 28ème anniversaire.

D'autres heurts ont eu lieu à travers toute la Cisjordanie vendredi. Dans le village de Silwad, près de Ramallah, les Palestiniens ont manifesté pour réclamer qu'Israël rende à leurs proches les corps qu'il détient. Israël conserve actuellement des dizaines de dépouilles de Palestiniens accusés d'attentat.

Les manifestants ont buté sur des Jeeps de Tsahal, qu'ils ont caillassées, recevant en retour des tirs de grenades lacrymogènes, des balles caoutchoutées puis des balles réelles. Une vingtaine de jeunes ont été blessés, selon des secouristes du Croissant-Rouge.

Depuis le 1er octobre dernier, les attentats perpétrés au couteau dans leur très grande majorité, mais aussi à la voiture-bélier et à l'arme à feu, et les affrontements ont fait au total 116 morts côté palestinien, dont un Arabe israélien, 17 Israéliens ainsi qu'un Américain et un Erythréen, selon un décompte établi par l'AFP.

Raid à Ramallah

Fait rare, dans la nuit de jeudi à vendredi, les soldats israéliens ont mené un raid au coeur de Ramallah, le siège de l'Autorité palestinienne sous contrôle exclusif palestinien mais interdit aux forces israéliennes en vertu des accords d'Oslo de 1993.

Des dizaines de soldats ont perquisitionné un magasin fournissant les laboratoires médicaux et scientifiques en matériel. Ils ont emporté des caméras de surveillance et des ordinateurs, selon des témoins. Des dizaines de jeunes ont lancé des pierres sur les soldats qui ont répliqué par des tirs, faisant trois blessés, ont-ils dit. L'armée israélienne a parlé d'opération de 'routine'.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.