Nucléaire iranien: Washington et Paris sur la même longueur d'onde

Nucléaire iranien: Washington et Paris sur la même longueur d'onde

Photo: Keystone

Les Etats-Unis ont assuré samedi partager la même analyse que la France sur les négociations menées par Washington avec Téhéran sur son programme nucléaire controversé. Ces derniers jours, Paris avait pourtant exprimé ses réserves sur l'accord en cours de préparation.

'Nous avons exactement la même analyse' que la France, à savoir que 'nous avons fait des progrès mais qu'il reste des différences' avec les Iraniens, a déclaré le chef de la diplomatie américaine, John Kerry, après un entretien avec son homologue français Laurent Fabius. 'L'objectif des prochains jours' et 'dans les semaines critiques à venir' est de supprimer ces divergences, a-t-il ajouté sans les préciser.

S'exprimant devant la presse au côté de son homologue américain, Laurent Fabius, qui s'était montré sceptique la veille sur l'accord préparé par Washington et Téhéran, a affirmé: 'C'est une négociation multilatérale et nous faisons en sorte que nos positions soient connues, et qu'elles soient ajustées' au fil des négociations.

'Il y a des progrès dans certains domaines mais il y a aussi des divergences', a-t-il aussi dit, mais sans préciser si ces dernières étaient avec les Etats-Unis ou s'il visait l'Iran. Elles 'doivent être comblées' et 'il y a encore du travail' à faire, a ajouté Laurent Fabius.

Rencontre élargie

A propos des 'progrès à faire', Paris a évoqué le nombre de centrifugeuses iraniennes que Téhéran pourrait conserver, le 'breakout time', c'est-à-dire le temps qu'il faudrait à l'Iran pour fabriquer une bombe et le contrôle qu'exercera à l'avenir l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) sur les stocks de combustibles nucléaires iraniens.

La rencontre de samedi, élargie dans l'après-midi au Britannique Philip Hammond, à l'Allemand Frank-Walter Steinmeier et au chef de la diplomatie de l'Union européenne Federica Mogherini, clôture une semaine de négociations sur le programme nucléaire iranien à Montreux. M. Kerry y a rencontré à plusieurs reprises son homologue iranien Mohammad Jawad Zarif. Les négociations doivent reprendre le 15 mars, probablement à Genève.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.