Onze membres du PKK tués dans des raids turcs, selon l'armée

Vingt-huit membres du PKK tués dans des raids turcs, selon l'armée

Photo: Keystone

Vingt-huit combattants du PKK ont été tués par des bombardements turcs vendredi dans la province de Hakkari, dans le sud-est de la Turquie, a déclaré samedi l'armée. Ces frappes sont intervenues malgré la trêve décrétée par le groupe séparatiste kurde.

Trois militaires, dont un officier, ont aussi été tués et six blessés dans des combats avec les séparatistes kurdes à Daglica, dans la province d'Hakkari. L'armée a précisé avoir tué 17 combattants du PKK dans une opération terrestre qui se poursuivait.

Auparavant, Ankara avait déclaré avoir tué vendredi onze membres du PKK lors de raids aériens dans le secteur de Yüksekova, près de la frontière avec l'Iran et l'Irak, toujours dans la province d'Hakkari. Plusieurs dépôts d'armes et des abris ont été détruits.

Trêve ignorée

Le gouvernement turc a ignoré l'appel du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) à la trêve en estimant qu'il s'agissait d'un coup tactique destiné à augmenter la popularité de l'opposition pro kurde avant les élections législatives du 1er novembre. Ankara déclare que ses opérations contre le PKK ne cesseront que lorsque les séparatistes auront déposé les armes et quitté le territoire turc.

Il y a trois mois, après des raids aériens de l'armée turque, le PKK a mis fin au cessez-le-feu qu'il observait depuis plus de deux ans. Qualifié d'organisation terroriste par la Turquie, les Etats-Unis et l'Union européenne, le groupe a pris les armes en 1984 pour réclamer une plus grande autonomie pour les Kurdes du sud-est de la Turquie. Plus de 40'000 personnes ont été tuées durant le conflit.

Par ailleurs, plus d'un millier de personnes se sont rassemblées dans différentes villes de Turquie samedi à l'appel d'associations pour rendre hommage aux 102 personnes tuées lors du double attentat-suicide survenu à Ankara une semaine plus tôt, ont constaté des journalistes de l'AFP.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.